Sexting : Des poèmes plutôt que des SMS pornos chez les adolescents

Nicolas Gary - 25.09.2013

Lecture numérique - Applications - sexting - messages érotiques - adolescents


Le sext, ou l'activité, sexting, est un des maux du siècle : il s'agit d'envoyer des messages par SMS, avec une connotation sexuelle plus ou moins accentuée. Les stars s'y adonnent, et par conséquent, les adolescents aussi. Et si en Russie, on recommande aux enfants de découvrir la sexualité dans les livres, et pas dans des cours, le secrétaire britannique en charge de l'Éducation va plus loin.

 

 

Siren Sexting Sailors, after Edward Armitage

On se trompe de Fallope ?

 

 

Michael Gove est clair : pour promouvoir la littérature et l'écriture, tout en laissant toute latitude aux adolescents de s'adonner à l'envoi frénétique de SMS, il s'engage et promeut la dernière application Love Book. Celle-ci comporte de nombreux messages d'amour, et des poèmes, notamment ceux de Helena Bonham Carter. Les utilisateurs eux-mêmes peuvent réciter et enregistrer un poème, et l'envoyer, s'il s'agit d'amour, à son ou sa bien aimé(e). 

 

Or, dans le Sunday Times, Michael Gove insiste sur la portée sociale de cet outil, tout en recommandant fortement aux jeunes de se détourner de l'envoi de SMS porno. « [L'application] permettra aux enfants de donner du sens à leurs sentiments, d'une manière qui est plus gracieuse, plus subtile et plus belle [que le sexting] », explique le secrétaire en charge de l'Éducation.

 

Mais il ajoute : « La technologie ne doit pas impliquer que l'expression devienne maladroite. » Attention toutefois : le sexting n'implique pas simplement que l'on envoie des messages écrits à caractère sexuel, du tout, du tout. On peut également envoyer des photos, des vidéos, avec un caractère sexuel tout à fait explicite. Et de plus en plus, les parents s'inquiètent de cette pratique, dans une sexualisation toujours plus précoce de leurs enfants. 

 

Des conseils que les adolescents ne manqueront certainement pas de suivre, fans qu'ils sont des préconisations des ministres. Surtout quand ce dernier révèle que ses poèmes d'amour favori sont ceux de Matthew Arnold, Dover Beach, ou Love de George Herbert. 

 

Thérapie par l'exemple, avec Dover Beach (extrait)

 

The sea is calm to-night.
The tide is full, the moon lies fair
Upon the straits; on the French coast the light
Gleams and is gone; the cliffs of England stand;
Glimmering and vast, out in the tranquil bay.
Come to the window, sweet is the night-air!
Only, from the long line of spray
Where the sea meets the moon-blanched land,
Listen! you hear the grating roar
Of pebbles which the waves draw back, and fling,
At their return, up the high strand,
Begin, and cease, and then again begin,
With tremulous cadence slow, and bring
The eternal note of sadness in.

 

Helena Bonham Carter, mariée au réalisateur Tim Burton, explique : « Offrir à votre enfant le goût pour les poèmes, c'est faire en sorte qu'il ne s'ennuie jamais. Je pense que, quand j'étais enfant, j'étais un peu effrayée par la poésie, jusqu'à ce que quelqu'un m'explique que c'était comme une chanson qui n'avait pas besoin de musique. Certaines personnes disent qu'un bon tweet est un haïku. Un texte pourrait être un poème aussi... C'est juste de la magie avec les mots. »

 

Notons que l'application Love Book a été créée par Allie Esiri, une proche de Samantha Cameron, l'épouse de David, premier ministre britannique.