Smashwords : l'autoédition "est une option de premier ordre"

Nicolas Gary - 09.09.2013

Lecture numérique - Acteurs numériques - smashwords - livres numériques - croissance


La croissance de Smashwords se poursuit sur une belle lancée, et la semaine passée, la société de diffusion d'éditeurs et auteurs indépendants vient de passer le cap des 250.000 ebooks. Au cours des 30 derniers jours, plus de 9000 titres ont été publiés sur la plateforme, alors qu'en 2008, 140 livres furent publiés sur l'année entière. 

 

 


 

 

Le fondateur, dans un billet, se souvient sans nostalgie des premiers temps, où « l'autoédition était considérée comme une solution de dernier recours pour les écrivains. Aujourd'hui, c'est une option de premier ordre. La stigmatisation de l'autoédition est en train de fondre de même que la stigmatisation de l'édition traditionnelle augmente ». 

 

Smashwords est une grande référence dans le secteur de l'édition indépendante, et sert régulièrement de référence pour avoir un regard global. Et de rappeler que cela devient également une source de revenus bien plus importante pour les auteurs. Un indépendant gagne 2,50 $ pour chaque livre vendu à 3,99 $, alors qu'un auteur [dans une maison] gagne entre 1,60 $ et 2,25 $ pour un livre vendu à 12,99 $. 

 

Et s'appuyant sur des données tirées d'un sondage récent, un livre vendu à 3,99 $ se vendra quatre fois plus facilement qu'un livre proposé à 10 $. Et surtout, c'est la constitution d'une communauté de fans, plus facilement accessibles. 

 

Et Mark Coker d'ajouter : « Auteur Indé, ce n'est pas un nom. C'est une attitude. Un état d'esprit. Il s'agit de croire en soi. C'est un mouvement. C'est un mouvement qui croit que tout écrivain a le droit de publier. C'est un mouvement qui comprend que chaque écrivain - indépendamment du potentiel commercial - a quelque chose à partager avec le monde entier. »