SNCF relance son offre de lecture e-LIVRE, en totale gratuité

Clément Solym - 07.11.2016

Lecture numérique - Acteurs numériques - SNCF lecture numérique - e-livre catalogue ebooks - Youscribe SNCF partenaires


Comme prévu, le service de lecture de la SNCF fait sa rentrée, avec une formule totalement gratuite. Après une année d’expérimentation, e-Livre devient pleinement gratuit, et propose désormais de nouvelles fonctionnalités.

 

 

 

e-Livre est une bibliothèque numérique, que les équipes TER et Intercités ont confectionnée. Son catalogue a été amélioré pour proposer une sélection restreinte, avec des titres « adaptés à chaque voyage, accessibles gratuitement dans tous les trains et sur l’ensemble du territoire ». 

 

Ainsi que ActuaLitté l’avait annoncé fin août, le renouveau de e-livre s’opère avec un modèle de gratuité. Depuis une application iOS ou Android, ou à travers son site mobile, les utilisateurs pourront lire simplement en créant un compte personnel. Le mode « hors ligne » permet de lire en toutes circonstances, même sans connexion Internet. 

 

« Le nombre de livres proposés dans le catalogue passera de plusieurs dizaines de milliers à quelques milliers, permettant une meilleure mise en valeur de votre catalogue. Seulement une partie de votre catalogue sera représentée afin de mettre en avant les recommandations de lecture du Comité Éditorial SNCF e-LIVRE », apprenait en effet ActuaLitté, voilà quelques mois.

 

Catalogue évolutif, pour offre adaptée

 

« Le catalogue sera évolutif, et démarre avec plus de 5000 ouvrages. L’idée est que l’on dispose d’une sélection éditoriale mensuellle », nous précise SNCF.

 

Bien entendu, c’est aussi l’occasion de mettre en avant l’offre valorisée à travers le Prix SNCF du Polar : chaque moi, l’intégralité de l’un des 5 titres en compétition sera à retrouver. « De quoi découvrir autant que plonger dans l’univers du Polar et peut-être devenir acteurs du 1er prix littéraire du public en France. »

 

La sélection opérée permet de découvrir un nouvel univers, au fil des voyages et des transhumances, avec une bibliothèque du quotidien. « 10 minutes à rire, 40 minutes à buller, 30 minutes à mener l’enquête… SNCF e-LIVRE permet de choisir un livre en fonction de son temps de voyage. Avec les nombreuses thématiques proposées, chaque voyageur peut trouver un livre qui correspond à la fois à son état d’esprit du moment et à la durée de son déplacement. »

 

L’application s’est également adaptée aux publics malvoyants, en partenariat avec l’Association Valentin Haüy, pour donner accès à des livres audio. 

 

L’offre propose enfin des lectures régionales, « révélant le patrimoine culturel, les auteurs, la gastronomie ou les bonnes adresses… L’utilisateur accède dès sa page d’accueil à une sélection de livres relatifs à la région de son choix ». 

 

Les classiques ne sont pas oubliés, et rejoignent une sélection de nouveautés, BD, romans, essai, toujours avec une mise en avant spécifique. Chaque mois, un coup de cœur est proposé, en lien avec l’actualité ou un événement spécifique – et des extraits à consulter. Ce mois-ci, l’œuvre de Brigitte Giraud, invitée d’honneur du festival Lettres d’Automne à Montauban.

 

Une section dédiée aux auteurs qui démarrent et souhaitent avoir des conseils sur l’écriture de leur roman est toujours mise en place, en partenariat avec Iggybook. De son côté, la solution technique est opérée par Youscribe.

 

La consultation tarifée à la page, mais indolore pour les lecteurs

 

Comme pour tout modèle d’abonnement, la rémunération des éditeurs est fonction de chaque ouvrage. « Le prix de consultation à la page une obligation que nous impose le ministère de la Culture », nous précise-t-on. On trouve en effet, sous chaque livre, cette mention à laquelle le lecteur ne prêtera qu'une attention rapide, et pourtant : 

 

L'abonnement est basé sur un système d'achat d'unités de consultation, mutualisées entres les abonnés. 
Selon ce modèle :

Les éditeurs établis en France fixent un prix public de location par unité de consultation (ex : par livre ou par page).
Les abonnés résidant en France Métropolitaine et s'acquittant du prix de l'abonnement bénéficient de crédits de consultation à la page. Ces crédits de lecture sont mutualisés entre tous les abonnés résidant en France.

 

 

Quant au coût global, il s’agit d’un budget annuel, mis en place comme c’était le cas pour la première édition. Estimé autour à 17.000 €, montant que la SNCF n’a pas pu nous confirmer, il prend en compte cette rémunération, mais est également compensé par les ouvrages du domaine public.

 

« Nous considérons que ce service est à disposition des usagers, pour agrémenter les voyages », précise SNCF, pour expliquer sa volonté d’offrir littéralement son offre. 

 

En revanche, que l’on ne s’y trompe pas : e-LIVRE sera disponible pour les voyageurs qui prennent le TGV, même si en l’état, l'offre est financée par TER/Intercités. Les voyageurs TGV disposeront d’un autre type d’offres, que la société est en train de bâtir, et qui ne passera pas par la forme d’une application. On nous indique par ailleurs que, pour ce faire, SNCF tenterait de passer en direct avec les éditeurs pour ne pas avoir d’intermédiaires.