Sondage : 25 % des Belges équipés d'une tablette lisent en numérique

Antoine Oury - 19.02.2014

Lecture numérique - Usages - baromètre lecture numérique - Primento - Belgique


La veille de l'ouverture de la Foire du Livre de Bruxelles, le distributeur d'ebooks Primento révèle les résultats d'un baromètre de la lecture numérique qu'il a réalisé auprès de 1400 personnes. D'après les données recueillies auprès de cet échantillon représentatif, 19 % des Belges ont déjà lu un livre numérique, même si une bonne moitié des sondés reste réticente au format (52,7 %).

 


eBook e Mac

Luigi Rosa, CC BY-SA 2.0

 

 

Les chiffres datent de janvier 2014, et sont donc particulièrement pertinents quant à la situation actuelle de la lecture numérique en Belgique. D'après ces résultats, 19 % des Belges ont déjà lu un ebook, 28 % se disent intéressés ou très intéressés par la lecture numérique, tandis que 52,7 % y restent toujours réticents. Primento note que les lecteurs étrangers sont particulièrement friands de livres numériques, les catalogues leur permettant de pallier au manque d'offres en librairie physique.

 

« La lecture sur tablette ou liseuse est dans l'air du temps et les mentalités évoluent très vite. Aux États-Unis, 70 % des jeunes ont lu un livre dans l'année écoulée et plus de 30% des livres achetés le sont au format ebook. Nous n'en sommes pas encore là, mais la révolution ebook est clairement en marche en Belgique aussi », note Thibault Léonard, fondateur de Primento.

 

La forte adoption des smartphones et des tablettes serait un élément décisif pour le marché de la lecture numérique : 25 % des possesseurs de tablettes lisent ainsi régulièrement sur leur appareil. Un public de plus en plus large, et relativement divers, de l'homme d'affaires pressé à la mamie qui peut à loisir augmenter la taille des caractères. Par ailleurs, 40 % des lecteurs en numérique terminent plus d'un livre par mois, et peuvent être considérés comme de « grands lecteurs ».

 

Si ces appareils sont de plus en plus répandus au sein de la population, l'étude note qu'un Belge sur cinq n'y a pas accès, résultante de la fameuse fracture numérique ou technologique. « Les pouvoirs publics en sont conscients et plusieurs projets sont actuellement en développement afin de s'assurer que les bibliothèques puissent jouer pleinement leur rôle dans les prochaines années », assure toutefois Thibault Léonard.

 

Enfin, quand il est question du prix, les Belges semblent prêts à investir une certaine somme pour acheter des livres numériques. Parmi les lecteurs, 54 % se disent prêts à payer 10 € pour un livre vendu 15 € au format papier. 3 Belges sur 10 ne lâcheraient pas plus de 5 € pour un ebook, tandis que 16 % ne délieront pas les cordons de leur bourse.