Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Sondage : une majorité écrasante de la lecture numérique

Clément Solym - 13.09.2012

Lecture numérique - Usages - so-use - sondage - ebooks


La société toulousaine, so-use, gérée par deux associés, vient de publier mardi dernier un sondage sur la répartition des modes de lecture, d'après un échantillon de 52 personnes. 39 hommes et 13 femmes, dont la moyenne d'âge était de 34 ans, ont joué le jeu :  92 % affirment lire au format numérique, et parmi eux, 58 % trouvent que lire sur un écran n'est ni agréable, ni désagréable. Neutralité pour l'ebook, les avis ont principalement été recuellis via les différents réseaux sociaux, notamment Twitter,  et 5 graphiques illustrent les résultats du questionnaire.

 

 

 

 

En ce qui concerne la lecture sur papier, ils sont 91% à la juger " agréable " ou " plutôt agréable ". Pour ceux qui préfèrent le confort imprimé, c'est avant tout une question d'ergonomie et de confort rétinien : " Les tablettes testées ne me semblent pas encore au point en terme d'ergonomie d'utilisation ". 29 % de ces personnes affirment imprimer les documents numériques assez régulièrement. " Je trouve que ça me fatigue assez vite les yeux, je préfère imprimer sur papier ce qui m'intéresse".

 

Pour ce qui est de la répartition des lectures numériques, on peut dire que la BD est le contenu boudé par les e-lecteurs, avec 90 % de préférence pour les supports papiers. C'est également le cas pour les magazines, mais de manière moins prononcée, avec 68% des lecteurs privilégiant le papier. Livres et BD seraient donc à catégoriser dans les lectures de divertissement davantage propices à la lecture manuelle : " Pour moi c'est un moment de détente, le format papier répond mieux à cette attente ".

 

La lecture numérique pour les pros et le papier pour le loisir

 

La lecture professionnelle se fait à 90 % sur ordinateur, alors que la lecture destinée à l'enrichissement personnel et au loisir s'effectue à 63 % sur un support imprimé. C'est un peu plus diversifié dans ce contexte, puisque parmi les lectures dites de "détente" , les readers sont préférés à 21 %. L'un des deux associés, Pierre-Antoine Nicolay, précise que " Même si le questionnaire n'a pas sondé les marques les plus usitées, l'iPad reste à vue d'oeil majoritairement utilisé ".

 

A noter qu'en déplacement, mobiles et tablettes sont les rois, avec 48 % des lectures effectuées sur mobiles et 23 % sur readers, contre 19 % sur le support papier. Mais la tour centrale reste en général le moyen de lecture le plus utilisé, sauf pour les livres pour lesquels la reader est favori.

Quant aux 31 %  de lecteurs d'ebooks, 94 % d'entre eux se disent satisfaits par l'offre.

 

Quel avenir pour le papier ?

 

20 % des personnes interrogées pensent que l'ère numérique sera totalitaire, d'autres prônent plutôt une co-existence, pensant que rien ne remplacera le contact du papier, pas même un grain de velours. Ainsi, les attentes des lecteurs sont les suivantes :  un confort de lecture amélioré, des écrans en couleurs pour les readers, des batteries qui durent ad-vitam eternam, des prix plus bas, un matériel plus ergonomique et des abonnements pour accéder aux catalogues.