Spritz, la lecture numérique à 500 mots par minute

Antoine Oury - 27.02.2014

Lecture numérique - Usages - lecture numérique - vitesse - mots sur écran


La lecture numérique a fait rire, la lecture numérique a fait peur, la lecture numérique a énervé, mais elle commence tout juste à changer la manière dont nous abordons le texte et la lecture. Plusieurs sociétés cherchent quelle sera la manière dont nous parcourrons les livres ou les écrits d'ici quelques années, parallèlement à l'évolution de la technologie. Spritz en fait partie.

 

 

 

 

Spritz : la sonorité du mot permet de comprendre en un clin d'oeil ou presque ce dont il est question. La société propose une solution d'affichage sur une seule ligne, qui dispense un seul mot à la fois. Oui, mais à une vitesse qui va de 250 à 500 mots par minute, qui défilent successivement sur cette barre de lecture.

 

Le truc, c'est qu'une lettre de chaque mot est surlignée en rouge, et placée sur un point stratégique de cette même ligne. Ce qui évite le mouvement de saccade propre à la lecture traditionnelle, quand l'oeil doit suivre une ligne et se replacer à chaque fois, entraînant fatigue et perte de temps. Avec un peu d'entraînement sur Spritz, il devient possible de lire une phrase en quelques secondes à peine, d'une manière plus rapide qu'à l'accoutumée. De la lecture pour les gens pressés, en somme, ou particulièrement assoiffés de savoir...

 

Bon, mieux vaut essayer la version anglaise que française... car, là, c'est la traduction qui pose problème. 

 

Les développeurs espèrent maintenant faire adopter leur technologie pour de petits objets numériques et connectés, dont l'écran se prêtera particulièrement à cette interface de lecture repensée : smartphones, montres, mais aussi les Google Glass, qui ne solliciteront qu'un seul oeil.

 

Le tout sans impacter la compréhension du texte, d'après la société. Même Woody Allen ne pourra plus dire : « J'ai pris un cours de lecture rapide et j'ai pu lire Guerre et Paix en vingt minutes. Ça parle de la Russie. »