Steve Jobs tire à vue

Clément Solym - 22.10.2010

Lecture numérique - Acteurs numériques - iPad - Apple - Galaxy


 Steve Jobs a l'habitude de dire une chose, avant de faire un succès avec son contraire. Il avait ainsi affirmé « personne ne lit » avant de lancer l'iBooks. Mais cette fois, le « big boss » d'Apple semble sérieux.


Pour cause, la diatribe qu'il a lancée aux tablettes concurrentes tel le Galaxy Tab. Il a ainsi expliqué que 7 pouces, « c'est beaucoup trop petit pour créer de bonnes applications ». Ainsi, à ceux qui chassaient le fantôme de l'Ipad de sept pouces, arrêtez-vous net. « Nous ne pensons pas qu'il est possible de faire une tablette de bonne qualité avec un écran de sept pouces car cela ne peut permettre au logiciel de s'exprimer dans sa pleine mesure ». Pour Steve Jobs, 10 pouces est donc définitivement la mesure idéale, et le minimum.

Le patron de la firme à la pomme ne s'est pas arrêté en si bon chemin, allant jusqu'à critiquer la stratégie de ses concurrents. « Les développeurs de logiciel ne vont pas être performants s'ils doivent refaire leur travail à chaque fois que la taille de l'écran change ». Simple et logique. Apple.

La petite pique de fin ? « c'est inutile, à moins que votre tablette propose du papier de verre, de manière à ce que l'utilisateur puisse se poncer les doigts jusqu'à un quart de leur taille actuelle ». Jobs est sûr de lui, surtout qu'il avoue « tenir un tigre par la queue », avec un nouveau modèle d'informatique. C'est flou, mais ça nous met forcément l'eau à la bouche.