Succès pour Fifty Shades of Alice in Wonderland

Xavier S. Thomann - 08.02.2013

Lecture numérique - Acteurs numériques - Fifty Shades - Alice au pays des merveilles - Melinda DuChamp


La littérature est visiblement le filon qui marche en littérature populaire. Il n'y a pas que EL James qui en profite : ses épigones aussi profitent de l'engouement. C'est le cas de Melinda DuChamp qui a écrit un Fifty Shades d'Alice au pays des merveilles, livre publié le 23 juillet dernier. Elle envisage maintenant d'écrire une vingtaine de livres. 

 

 

Son succès repose notamment sur une promotion efficace et à peu de frais qui s'est effectuée sur Amazon. Elle a profité du KDP Select programme et a su rentabiliser la période pendant laquelle son livre était disponible gratuitement sur la plateforme. La gratuité a attiré de nombreux lecteurs, même s'il faut aussi noter qu'elle a bénéficié d'un coup de main de la part de Joe Konrath et Ruth Cardello qui ont parlé de son livre sur leurs sites internet respectifs. 

 

Toujours est-il qu'après plusieurs jours infructueux, les téléchargements n'ont pas tardé à décoller: 32,000 exemplaires diffusés gratuitement, ce qui a placé son livre en bonne place sur Amazon. 

 

Maintenant on trouve le livre affiché à 3,59 dollars sur le site. Ce qui intéressant c'est le constat fait par l'auteur, dont les propos sont relayés sur le blog de Karen Woodward. Elle a expliqué que son livre produisait 1,000 dollars en recettes es jours de pointe. À un tel rythme, les sommes ont vite fait de devenir conséquentes. Du coup, l'auteur a écrit une suite, et travaille en ce moment à un troisième volet. 

 

Dorénavant son objectif est d'avoir 20 livres sur Amazon. Illusion de grandeur ? Pas tout à fait, l'auteur a fait ses calculs. Un livre érotique numérique comprend 30,000 mots, donc une vingtaine de livres représente 450,000 mots (les coffrets qui réunissent les trilogies comptent comme un livre à part entière, ce qui en fait 5 de moins à écrire pour attendre le nombre de 20). 

 

Autrement dit, à raison de 2,500 mots par jour, l'affaire est pliée en six mois.  C'est une façon de voir les choses, et si vous n'avez pas trop d'exigences littéraires, il est encore temps de profiter de la vague du mommy porn pour vous faire quelques dollars.