Suisse : le libraire Orell Füssli ouvre son premier espace consacré à l'ebook

Clément Solym - 21.11.2012

Lecture numérique - Acteurs numériques - Orell Füssli - livre numérique - Suisse


La chaîne de librairie Orell Füssli vient d'ajouter à son magasin historique Kramhof de Zurich une section dédiée aux readers et à la vente de livres numériques. Une première dans le pays, réalisée avec la collaboration de Bookeen. Depuis hier, l'Odyssey et le Front Light HD sont disponibles, tandis que 400.000 livres numériques se retrouvent désormais dans le catalogue.

 


Orell Füssli dispose de 16 magasins dans le pays, dont la majorité à Zurich (source)

 

 

Quatre nouveaux vendeurs se chargeront de l'accueil et du conseil aux clients désireux de se payer ou d'offrir un reader à l'approche des fêtes : bien entendu, des appareils de lecture numérique seront disponibles sur place, à des fins de démonstration ou de test. Par ailleurs, le catalogue de 400.000 titres sera mis en valeur dans le nouvel espace de 20m².

 

« Le développement de la demande anglo-saxonne et de celle de nos clients signifie que le livre numérique devient stratégique pour Orell Füssli. Nos librairies sont prêtes pour l'ère numérique de la lecture », s'est félicité le PDG du groupe, Michel Kunz. L'initiative de l'acteur historique survient très tôt, puisque la Suisse ne dispose même pas encore des chiffres concernant les parts de marché du livre numérique. Orell Füssli s'est donc basé sur les chiffres de son voisin, l'Allemagne, où l'ebook pèse pour 2 %.

 

Cependant, la confiance dans le nouveau support est manifeste : « La croissance de ce marché repose pour une part importante sur les livres de poche et de divertissement » a expliqué Kunz, qui évalue le potentiel du livre numérique en 2015 à 15 % de parts de marché. Les autres magasins de la ville profiteront d'ailleurs eux aussi d'un espace pour le numérique d'ici l'été prochain. L'année dernière, la chaîne de librairies a vendu quelques 30.000 livres numériques pour 2.100 lecteurs ebook...

 

Un marché qui s'ouvre, donc, et pas seulement aux lecteurs : la concurrence, comme le libraire Ex-Libris du géant Migros, s'est déjà manifesté, même si Ex-Libris n'a pas l'intention de vendre des readers en magasins.

 

Du moins pour l'instant, car on n'est jamais vraiment à l'abri d'un revirement à la Waterstones... (voir notre actualitté)