Suite au rejet de ACTA, l'IABD salue le vote du Parlement européen

Clément Solym - 09.07.2012

Lecture numérique - Législation - ACTA - IABD - mobilisation


Fervent opposant au projet de loi ACTA, l'Interassociation Archives Bibliothèques Documentation salue le rejet par le Parlement européen d'ACTA, à 478 voix contre 39 favorables, et 165 absentions. Un rejet massif, donc, de la part des instances européennes.

 

Pout l'occasion, l'IABD souhaite voir dans ce refus d'ACTA « le résultat d'une mobilisation des citoyens et des parlementaires en faveur d'un meilleur équilibre du droit d'auteur ».

 

Et de rappeler : « En tant que lieux d'accès à l'information, à la culture et au savoir, en tant qu'espaces de citoyenneté, les bibliothèques, services d'archives et centres de documentation sont porteurs d'une idée d'un droit d'auteur équilibré totalement incompatible avec le projet ACTA tel qu'il s'annonce. »

 

ACTA

 Flickr Ottodv

 

Une position assez éloignée de celle des éditeurs européens. « ACTA est un outil important pour la promotion de l'emploi en Europe et de la propriété intellectuelle. Malheureusement, le traité a vacillé au Parlement, et les mérites réels autant que l'importance du traité n'ont pas prévalu », expliquait Anne Bergman-Tahon, directrice de la Fédération des éditeurs européens. (voir notre actualitté)