Suite de Bibliosurf, eBooksurf, le libraire numérique que l'on attendait

Clément Solym - 19.10.2011

Lecture numérique - Usages - eBooksurf - librairie numérique - ebooks


La boutique eBooksurf se pose comme le libraire 100 % livres numériques. Son lancement, orchestré par Bernard Strainchamps, à l'origine de Bibliosurf , s'est opéré avec ePagine. Le nouveau venu annonce une approche inédite dans le commerce de l'ebook.


eBooksurf se présente donc comme différent : des dossiers spéciaux et du contenu éditorialiste, sur les faits et moments de la rentrée littéraire, actuellement, mais également de multiples notices et avis pour approfondir la découverte d'un ouvrage avant achat.

 

En parallèle, eBooksurf puise dans la base de données de Bibilosurf, pour les revues de presse et les interviews. Mais un accord avec Tiers livre permet d'en consulter les articles directement sans quitter le site. De même, « en interrogeant la base de données de la maison d'édition numérique publie.net, de faire une recherche très fine, par collection, par genre, et même de croiser plusieurs requêtes ».

 

En parallèle des extraits d'oeuvres sont à découvrir, en téléchargement gratuit. Mais la force d'eBooksurf résiderait plutôt dans son humanité.

 

« Comme la proposition de eBooksurf ne repose pas sur des algorithmes, mais sur un catalogue enrichi par le libraire lui-même, son catalogue de livres numériques francophones est, en quantité, aussi important que celui d'Amazon ou d'Apple et, grâce aux enrichissements, il est, en qualité, plus riche encore.


Par exemple, si le Kindle d'Amazon n'indique pas le nom de l'éditeur et ne permet pas de savoir ce qu'il aurait publié par ailleurs, eBooksurf propose des liens vers les autres titres d'un auteur et d'un éditeur. Ces derniers sont ici mieux considérés. »

 

 

Et surtout, contrairement à d'autres revendeurs, GoogAmApp, eBooksurf verse sa TVA à 19,6 % en France, et non en Irlande, Luxembourg, etc.

 

« eBooksurf offre une alternative plus qu'intéressante face aux grands groupes de distribution nord-américains et donne ici une réponse à ceux qui accusent les libraires français d'être trop passifs ou à la traîne. »

 

Techniquement, tout se passe par spip, logiciel libre « qui tient sa force dans un système de tags structuré et puissant et dont le langage informatique lié aux requêtes a été simplifié ».