Sur Humble Bundle, les jeux vidéo côtoient la lecture numérique

Louis Mallié - 04.03.2014

Lecture numérique - Acteurs numériques - Humble Bundle - ebook - audiobook


Si les joueurs de jeux vidéo connaissent déjà la plateforme à vocation caritative de jeu Humble Bundle, les lecteurs de ebook ne vont pas tarder à en devenir familiers à leur tour. Le site, célèbre pour proposer sur une durée limitée des lots de jeux dont le client décide du prix, aimerait proposer des lots continuels mêlant audiobooks et ebooks. Il avait tenté l'expérience en 2012. Résultat : près de 200 000 téléchargements, plus de 2 millions de $ de recette, et une foule de nouveaux lecteurs.

 

  

 

 

Le principe est simple. Lancée en 2010  par le créateur de jeux vidéo Jeff Rosen, l'opération propose sur deux semaines des packs de jeu. Chacun est développé par des créateurs indépendants et fourni sans DRM. Une seule règle : l'acheteur décide de ce qu'il va donner pour tel ou tel lots, avec une limite minimum d'un cent.

 

 Mais ce n'est pas tout. Il a la possibilité de modifier à sa guise le pourcentage que touchera l'une des trois instances à qui reviennent les bénéfices : par défaut, 65 % du prix va aux créateurs, 20 % aux oeuvres de charité, et 15 % à la plateforme. Il a également la possibilité de s'informer de la moyenne de dons effectués, et de proposer une somme supérieure pour débloquer des bonus.

 

Kelley Allen, engagée en 2012 pour s'occuper de la partie « ebooks » du site, affirme qu'ils ont déjà vendu plus de 15 millions de lots de jeux, générant 80 millions de $ de bénéfice, et plus de 30 millions de $ destinés aux oeuvres de charité. 

 

Comptant une quarantaine d'employés, le site souhaite aujourd'hui préciser le processus qu'il a déjà commencé à appliquer aux ebooks. « Les fondateurs de Humble de Bundle disent que le site devrait pouvoir fonctionner avec tout ce qui est numérique » déclare Kelley Allen. « Les ebooks ne seront pas aussi importants que la section jeu, mais il n ‘y a pas de raisons que cela ne marche pas. Les gens qui viennent sur le site sont des gamers et certains d'entre eux lisent de la science-fiction et de l'heroic-fantasy, et il serait intéressant de les amener à la lecture sur le site par les jeux ».

 

"Quand nous contactons [les éditeurs], ils sont généralement polis au début, mais après avoir entendu ce que nous gagnons, ils commencent à nous écouter"

 

 

À ce titre, le site cherche à présent à proposer des packs réunissant ebook et audiobook de manière continuelle. 

 

Le pari s'est déjà révélé gagnant en 2012 lors de la cession de vente qui avait duré deux semaines, proposant des bundles composés de deux ebooks et un audiobook. Kelley Allen précise que le livre est loin d'être dénué d'attraction : si un lot de jeu est acheté en moyenne 5,67 $, le lot de livre s'achète en moyenne 12,53 $.

 

En outre, il a déjà permis à de nombreux auteurs méconnus ou de fond de catalogue, de profiter d'une rémunération supérieure à celle que propose un éditeur traditionnel : à l'occasion de la première vente le site a remporté 2 millions de $ pour les seuls auteurs. Un montant qui interpelle facilement les maisons : « Les gens du monde de l'édition ne connaissent pas Humble Bundle, précise Allen. Quand nous les contactons, ils sont généralement polis au début, mais après avoir entendu ce que nous gagnons, ils commencent à nous écouter. »  

 

Cependant, leur initiative n'est pas sans effrayer certains tenants d'un schéma plus classique de vente. De nombreux éditeurs refusent ainsi la collaboration avec le site sous prétexte que les oeuvres ne disposent pas de DRM, et sont donc livrées à un éventuel piratage. C'est pourtant l'un des principes centraux qui fait la promotion du site, notamment soutenu par le romancier Cory Doctorow. L'absence de protection anti-piratage et le principe « donnez ce que vous souhaitez » ont su séduire l'écrivain.

 

Et pour preuve : le premier pack d'ebooks en 2012 incluait deux de ses romans.

 

via Publishers Weekly