Sur internet, la lecture n'est pas vraiment au programme des 8-14 ans

Antoine Oury - 08.04.2019

Lecture numérique - Usages - lecture internet - lecture 8 14 ans - lecture pratiques internet


La Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur internet (Hadopi) a publié une étude quantitative sur les pratiques culturelles des jeunes de 8 à 14 ans, sur internet. Il en ressort un usage très répandu de la plateforme YouTube, pour des contenus audiovisuels ou musicaux, au détriment de la lecture, loin d'être une habitude lorsque les jeunes de cette tranche d'âge sont devant les écrans.

photo_1752_20060703
(photo d'illustration, reynermedia, CC BY 2.0)

1506 enfants de 8-14 ans et leurs parents ont été interrogés par Médiamétrie pour pouvoir évaluer de manière qualitative et quantitative les pratiques des bambins sur internet. On s'en doutait un peu, mais l'étude le confirme : les chères têtes blondes ont accès, dès 8 ans, à une variété d'écrans. Si le plus traditionnel, la télévision, reste en tête dans les usages jusqu'à l'âge de 13 ans (il est ensuite remplacé par le smartphone), tablettes et ordinateurs ne sont pas loin derrière.



On le constate d'emblée, les liseuses ne font même pas partie des options disponibles, dans la plupart des cas : les usages ne dépassent pas 5 % du total des enfants interrogés.

Vidéo de courte durée, musique et jeux vidéo font partie des contenus dématérialisés les plus consommés par les enfants sur internet : à l'inverse, livres et bandes dessinées que 8 % ou 11 % de la consommation totale des enfants, selon les enfants et selon les parents, respectivement. Cette consommation, entre 8 et 10 % selon les âges, n'évolue pas vraiment entre 8 et 14 ans.

Cela dit, quand les parents sont abonnés à une offre d'accès à des livres numériques, du type Youboox ou Youscribe, 69 % des enfants en profitent. Problème : seuls 3 % des parents disposent d'un tel abonnement et l'usage des enfants se limite donc à 2 %.
 
Tant du côté de la recommandation et du suivi des sites consultés par les enfants que de celui de la consommation illicite, l'étude souligne l'influence des parents. 1 parent sur 10 recherche régulièrement des contenus culturels pour son enfant sur des sites considérés comme illicites et diffusant du contenu de manière non autorisée. La visite de sites proposant des œuvres piratées se développe à partir de 13-14 ans (20 % des enfants interrogés) — alors que, paradoxalement, la conscience de l'illicite et du licite se fait plus vive.

Dans ce domaine, la lecture n'est pas épargnée : 18 % des enfants qui visitent des sites proposant des œuvres piratées le font pour s'approvisionner en lecture, de livres ou de bandes dessinées.


 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.