Tablette et enfants : l'auteure Jacqueline Wilson se dit "inquiète"

Julie Torterolo - 16.11.2015

Lecture numérique - Usages - Jacqueline Wilson - lecture enfants - tablette


À l’occasion du Collars & Coats Gala Ball — événement de charité pour les chiens abandonnés — du 12 novembre dernier à Londres, l’auteure jeunesse Jacqueline Wilson a partagé son opinion sur l’iPad, la lecture et les tout-petits. L’auteure de Lulu Bouche-cousue se dit inquiète de l’utilisation des tablettes comme outils de lecture pour les enfants. 

 

Tigerlilli meets Jacqueline Wilson

Jacqueline Wilson en 2011 (guy evans, CC BY-NC 2.0)

 

 

« Les enfants que je rencontre sont des petits qui sont venus à un événement parce qu’ils aiment la lecture, donc les enfants que je connais sont tous des lecteurs. Je connais moins les autres. Mais je pense qu’une grande place est donnée aux technologies modernes et que les enfants traînent ou lisent beaucoup sur les iPads ou autres », a déclaré l’écrivaine jeunesse, rapporte le site Belfast Telegraph. Jacqueline Wilson s'est déclarée « inquiète » de cette pratique.

 

Le thème est sujet à controverse : une chercheuse, Annette Karmiloff-Smith, affirmait par exemple en juin dernier que les stimuli engendrés par les iPads, chez les enfants, sont particulièrement appréciables

 

Mais Jacqueline Wilson n’en démord pas : « Je m’inquiète vraiment pour les tout-petits, de deux ou trois ans, pour qui je pense qu’il serait préférable qu’ils soient blottis contre maman ou papa ou quiconque qui leur lit un livre ou joue avec eux, plutôt que de simplement rester figés devant un iPad, mais je suis peut-être vieux jeu. »

 

Une inquiétude légitime lorsque l’on sait que les enfants de moins de 3 ans se servent d’une tablette à 51 % une heure par semaine, contre 21 % des 8/12 ans qui s’en servent 3 heures par semaine, selon une étude de la Souris Grise publiée en février dernier. 

 

L’auteure — qui a pour habitude d’aborder des sujets délicats dans ses œuvres comme le divorce (Reviens, papa!) ou l’homosexualité (Kiss) — finit par souligner l’étendue et la diversité de la lecture jeunesse. « C’est incroyable, il y a tellement de types de livres pour enfants différents et je pense que peu importe le genre de livres que vous aimez lire, il y a un livre pour vous », souligne-t-elle. 

 

Steve Jobs lui-même, d'ailleurs...

 

On se souviendra alors des déclarations de Steve Jobs, le grand manitou d’Apple, qui déclarait en 2010, à un journaliste américain, comment ses propres enfants étaient éduqués à l’iPad

 

« Ils ne l’ont pas utilisé. Nous limitons la manière dont nos enfants se servent de la technologie à la maison. » De quoi laisser le journaliste un peu abasourdi. « J’avais imaginé la maison de Jobs comme un paradis pour les nerds : des murs couverts d’écrans tactiles géants, et une table de salon fabriquée à partir d’écrans d’iPads. » Mais il n’en était rien. « Du tout. Même pas un peu. »

 

Dans la biographie officielle de Walter Isaacson, on découvrait déjà cette technophobie « Chaque soir, Steve a à cœur de dîner autour de la grande table de leur cuisine, et de parler de livres et d’histoire, et de toutes sortes de choses. » Et il ajoutait : « Personne n’a jamais sorti un iPad ni un ordinateur. Leurs enfants ne semblent pas du tout accros à toutes ces machines. »


Pour approfondir

Editeur : Gallimard jeunesse
Genre : litterature...
Total pages :
Traducteur : cécile dutheil de la rochère
ISBN : 9782070632510

Les malheurs de Millie Plume

de Jacqueline Wilson

Londres, 1876. Hetty Plume est abandonnée dès la naissance à l'hôpital des Enfants-Trouvés, puis placée dans une famille d'accueil à la campagne. Turbulente et excessive, elle grandit heureuse entre des parents d'adoption et une fratrie recomposée, dont Jem, grand frère qu'elle adore. Un jour, elle pense avoir rencontré sa véritable mère, Madame Adeline, une dresseuse de chevaux dans un cirque. Mais à l'âge de six ans, Hetty est emmenée à Londres pour retourner à l'orphelinat et recevoir une éducation. Jem promet qu'ils

J'achète ce livre grand format à 13.70 €