Tablette et smartphone, objets prisés pour faire les soldes sur internet

Clément Solym - 08.01.2015

Lecture numérique - Tablettes - soldes hiver - internet achats - tablettes smartphones


Les soldes d'hiver ont débuté, et, pour la Fédération du e-commerce et de la vente à distance, 69 % des internautes acheteurs y prendront part sur la toile. Ou se serviront d'internet pour préparer et/ou effectuer leurs achats. Soit 25 millions de Français qui passeront par le net.

 

Day 193: OMG SRSLY?

Quinn Dombrowski, CC BY SA 2.0

 

 

En tout, 60 % des e-acheteurs annoncent qu'ils feront leurs achats sur le net pour les soldes, et les hommes moins que les femmes – 57 % contre 65 %. Pour le coup, les ordinateurs seront les appareils privilégiés, afin de réaliser les emplettes du moment. 

 

Toutefois, « l'utilisation des nouvelles technologies mobiles progresse : 34 % des e-acheteurs envisagent de préparer ou effectuer leurs achats en ligne sur une tablette (+8 pts en un an). Une proportion qui grimpe à 41 % chez les 35-49 ans ». Ce sont également 30 % de e-acheteurs qui passeront par un smartphone, soit + 2 % ; un chiffre qui passe à 51 % chez les 18-24 ans.

 

Les remises sur les livres étant interdites, à quelques détails près de la législation, il est donc logique que les futurs web-acheteurs ne se précipitent pas pour s'équiper en BD. Cela dit, une grande campagne autour de la BD numérique est actuellement organisée par les différentes plateformes du net. 100 titres sont proposés à moins de 1 € jusqu'à début février.

 

Il sera logique que l'habillement soit le plus prisé des articles en solde. « Viennent ensuite les produits informatiques/Hi-Fi/téléphonie. À noter que l'intention d'achat de mobilier/décoration recule par rapport à 2014 (10 % vs. 17 % en 2014) », souligne la FEVAD. Ce qui implique que des équipements en tablettes et lecteurs ebook devraient avoir lieu. 

 

Le budget moyen des internautes sera de 188 €, un montant identique pour 69 % des répondants. « Seuls 7 % pensent dépenser plus que l'année précédente, alors que 29 % souhaitent réduire leur budget. Cette baisse est encore plus marquée chez les femmes (36 %). »