Tablette numérique à 35 $ : l'Inde se voit offrir de l'aide

Clément Solym - 05.08.2010

Lecture numérique - Acteurs numériques - tablette - numérique - inde


Le fondateur de l’association, Nicholas Negroponte fait un pas de plus en avant. Dans une lettre ouverte au gouvernement indien publiée dans le « Times of India », il offre à l’Inde un « accès total et gratuit à toute la technologie » OLPC (One laptop per child), en conseillant au ministère d’envoyer une équipe sur place.

 
Le XO de l'OLPC

Les relations n’étaient pourtant pas bonnes entre le fondateur d’OLPC, et le ministère indien au développement des ressources humaines. Ce dernier avait en effet refusé le programme OLPC, le déclarant « pédagogiquement suspect ». Avant d’annoncer la création de leur tablette numérique à 35 $ pour les étudiants. Et même de déclarer, dans des propos teintés de polémique, que celle-ci se posait en concurrente du projet américain. Nicholas Negroponte a ainsi déclaré dans cette lettre agir sans « esprit de concurrence mais dans un but humanitaire ».

Effet d’annonce ? Il est difficile, dans la politique de refus et de concurrence dans laquelle le gouvernement indien s’est enlisé, d’imaginer qu’il va accepter pareille offre. Surtout que Nicholas Negroponte donne 6 suggestions à la réalisation de la tablette indienne, qui pourraient être mal perçues par des susceptibilités à vif. Mais sans aide extérieure, croire à la réussite du projet indien tablette numérique à 35 $ reste un réel acte de foi, après la faillite de leur projet PC à 10 euros.