Tablettes et ebooks : une alchimie qui ne fonctionne pas bien

Clément Solym - 05.07.2012

Lecture numérique - Tablettes - tablettes - usages - emails


L'entreprise américaine de conseil et de recherche Gartner vient de publier une nouvelle analyse : la lecture sur écran n'est pas du tout la priorité des détenteurs d'appareils numériques, pourtant 50 % d'entre eux préfèrent lire des livres sur écran que sur papier.


Ce sont 510 consommateurs des États-Unis, du Royaume-Uni et de l'Australie possédant des tablettes numériques qui se sont prêtés à l'expérience. Pendant une semaine, Gartner a étudié le comportement des utilisateurs, en demandant à chaque individu de tenir en ligne un journal qui détaillerait ce qu'ils avaient fait, notant les trois fonctions qu'ils utilisaient le plus au quotidien. 




La consultation des e-mails est arrivée en tête, suivie de celle de l'actualité, de la météo, des réseaux sociaux et des jeux qui viennent compléter le top 5. Ce qui est frappant c'est l'usage qui est fait des tablettes concernant la lecture de livres numériques : placée tout en bas de la liste, la pratique de l'e-book ne semble pas séduire. Seulement un tiers des propriétaires de tablettes ont noté y avoir accédé durant la semaine, bien qu'il s'agisse d'un chiffre supérieur à la pratique de lecture de livres sur smartphone (7 % d'après Gartner).


« L'enquête a découvert que plus de 50% des propriétaires de tablettes préfèrent lire les actualités, les magazines et les livres sur leur écran plutôt que sur papier. En moyenne, parmi ceux qui ont répondu, un sur trois utilisait sa tablette pour lire un lire, contre 13% pour les PC portables et 7% pour les téléphones portables.», a déclaré Carolina Milanesi, vice-présidente de recherche chez Gartner. (via The Digital Reader).

 

Les amateurs de technologie préfèrent donc l'usage numérique de la lecture, mais n'en font certainement pas une priorité. Le petit écran LCD ne séduit pas non plus pour se pencher sur du texte. La tablette étant multifonctionnelle, elle ne favorise pas la lecture numérique qui semble demander une certaine « concentration ». Les liseuses ont sans aucun doute un meilleur avenir pour tout « e-lecteur».


Les temps changent

L'an passé, aux environs d'avril, une autre étude avait démontré que c'étaient les jeux  vidéo qui l'emportaient largement dans les usagers des possesseurs de tablettes. L'enquête a été réalisée en mars dernier, alors qu'Apple détenait encore - et toujours aujourd'hui - un certain monopole sur le marché, avec son iPad 1 

Donc massivement, on peut en conclure que les possesseurs d'iPad ne lisent pas - ou alors qu'ils sont moins de 1 sur 2 à utiliser leur appareil pour ce faire. En revanche, ils sont 38 % à y passer plus de deux jours quotidiennement, contre 30 % à ne s'en servir qu'une à deux heures par jour. Quant à la place qu'occupe leur bestiole, c'est, pour 28 % d'entre eux, un ordinateur principal, contre 43 % qui alternent équitablement entre leur ordinateur habituel et leur tablette. (voir notre actualitté)