Tablettes : Google et Amazon au coude à coude

Clément Solym - 13.07.2012

Lecture numérique - Tablettes - Google Nexus 7 - Amazon Kindle Fire 2 - performances


Face à la tablette Google, la Nexus 7, le Kindle Fire, avec son année d'âge, ne fait déjà plus le poids, et c'est peu dire. Mais la sortie, dans un mois si Amazon n'encaisse pas de contretemps, du Kindle Fire 2 pourrait changer la donne. (voir notre actualitté) Si Google a l'avantage sur les fonctionnalités et le matériel, Amazon peut, lui, compter sur ses milliers de références en boutique pour attirer le consommateur.


Inside Google Nexus 7

Kindle Fire 2/Nexus 7 : qui va se faire démonter ?

 

Les développeurs de chez Amazon sont-ils en train de corriger les dernières moutures de leur Kindle Fire 2, attendu pour le mois d'août, après la présentation de la tablette Google Nexus 7 ? Nul moyen de le savoir, mais il est clair que la prochaine machine d'Amazon devra proposer autre chose qu'une simple mise à jour du Kindle Fire originel.

 

Comme la Nexus, le Kindle Fire 2 sera doté d'un écran 7 pouces, dont la résolution (1080x800) sera cependant un peu en-deçà de ce que proposera Google en face (1280x800). Le Kindle Fire 2 comblera une lacune de son prédécesseur en disposant d'une caméra, tout comme sa rivale Nexus 7. Au petit jeu des comparaisons techniques, il faudra s'arrêter ici, puisque les précisions sur le Kindle Fire 2 s'arrêtent ici.

 

Le défi, pour Amazon, sera de réussir à proposer une tablette de qualité à moindres coûts : le site de e-commerce s'est toujours illustré avec des coûts de fabrication très bas (139,80 $ pour le Kindle Fire 8 Gb, une estimation), à la même hauteur que la qualité des machines, ajouteront les mauvaises langues.

 

Mais l'évolution du marché joue toutefois en la faveur d'Amazon : « Un grand nombre de fournisseurs se préparaient pour un marché de la tablette promis comme incroyable, mais qui n'a jusqu'à présent pas encore décollé, en dehors de l'iPad. HP a fait une tablette qui ne menait nulle part, RIM a sa tablette qui ne mène nulle part, Motorola a eu plusieurs tablettes qui ont échoué à gagner des parts de marché », explique  Andrew Rassweiler, analyste chez iSuppli. « Dans ce contexte, les fournisseurs étaient prêts à négocier, ce qui a préparé le terrain pour la venue d'Amazon et ses achats à bas prix. »

 

Toutes les victimes précédentes du marché des tablettes profiteront donc à Amazon et Google, ce qui laisse imaginer qu'un Store conséquent est nécessaire pour soutenir l'offre matérielle. Sur ce terrain, c'est Amazon qui remporte la palme, malgré la restructuration entamée par Google depuis la transformation de l'Android Market en Google Play.

 

Quiconque sortira vainqueur de ce duel aura l'honneur de devenir le pendant low cost officiel de l'iPad d'Apple... Lui-même attaqué par Surface, la tentative de Microsoft.