The Pirate Book “changer notre point de vue sur le piratage lui-même“

Nicolas Gary - 07.12.2015

Lecture numérique - Usages - pirate book - partage internet - utilisateurs pirates


Le Pirate Book « est une compilation d’histoires sur le partage, la distribution et l’expérience des contenus culturels en dehors des limites des économiques, des politiques ou des législations locales », expliquent ses auteurs. Nicolas Maigret et Maria Roszkowska ont réalisé un travail tout à la fois graphique et sociologique, réunissant des expériences personnelles.

 

 

 

Depuis l’Inde, Cuba, le Brésil, le Mexique, ou encore le Mali et la Chine, les auteurs ont réuni des témoignages, en quatre parties. On part de l’invention de l’imprimerie, jusqu’à l’expansion du partage, les outils technologiques déployés, sans oublier des questions géographiques. Les auteurs passent aussi en revue les règles de la scène Warez, sa charte de fonctionnement ou encore sa structure. 

 

Marie Lechner, journaliste et chercheuse, présente en introduction l’ouvrage comme un essai visuel et une anthologie. Une compilation qui invite à « changer notre point de vue sur le piratage lui-même. Cette œuvre polyphonique constitue une tentative pour sonder l’ambiguïté inhérente à la piraterie et réévaluer les questions qui y sont associées ».

 

Le Pirate Book signifie également prendre pour point de départ les revendications liées aux industries culturelles, pour qui ces pratiques relèvent strictement de la contrefaçon. Et le piratage devient alors l’ennemi public numéro 1. « Au début, le but de la propriété intellectuelle était, en réalité, de protéger la paternité et promouvoir l’innovation », rappelle-t-on.

 

Écriture et conception performance, pour ses auteurs, qui passent alors en revue les outils de partage, et laissent une place notable à la conception même de l’échange sur internet. 

 

Le PDF que nous reproduisons légalement ci-dessous, est gratuit, et l’ouvrage pourra être commandé en impression à la demande. Une version noir et blanc est proposée pour 11 € et en couleur pour 30. 

 

« L’avènement de l’internet et les capacités débridées pour les utilisateurs de partager des fichiers sur les réseaux de P2P ont entraîné une prolifération sans précédent du téléchargement pirate, depuis les années 90. Cette situation a également conduit très rapidement le piratage en ligne a être désigné comme la principale crise affectant les industries de la musique et du cinéma, alors que certaines autres voix estiment que le piratage n’est que le bouc émissaire du secteur culturel, qui n’a pas réussi correctement à négocier les transformations qu’il a subies après l’entrée dans l’ère numérique. »

 

À chacun de se faire une idée...

 

 

  * The Pirate Book *