Tim Berners-Lee : le HTML 5, c'est "tout aussi sexy"

Clément Solym - 20.04.2012

Lecture numérique - Applications - Applications - Mobiles - Autonomie


La 21e conférence mondiale du Web se termine aujourd'hui à Lyon. Tim Berners-Lee, président du World Wide Web Consortium (W3C), y a plaidé pour que prospèrent les applications Web, afin de mettre à mal les systèmes mobiles fermés.

 

Tim Berners-Lee est un des inventeurs du World Wide Web. En travaillant au CERN, le centre européen pour la recherche nucléaire, il a également mis au point le protocole HyperText Transfer Protocol (ou HTTP), ainsi que le standard HyperText Markup Language (HTML). 

 

Il s'est dit inquiet de la prospérité des systèmes d'applications mobiles fermés. En effet, les applications que nous téléchargeons sont en général peu compatibles d'un appareil à un autre. Entre les fabricants des appareils mobiles et les éditeurs d'application, les magasins d'application (App Store, Android Market, Blackberry App Wold, Windows Phone Market Place ou encore Ovi Store...) ne sont pas compatibles entre eux.

 

 

Le W3C propose donc un système d'applications web ouvertes utilisant le standard HTML 5, qui les rendraient compatibles avec les différents navigateurs, quel que soit le fabricant ou le système d'exploitation. « Si vous utilisez HTML5, vous n'avez pas besoin de réécrire une application pour chaque système. Le Web, ce sont des standards, et chaque internaute doit pouvoir accéder au même contenu »

 

En s'adressant à l'assemblée des professionnels du web, il affirme : « Vous devez aider à la construction d'un monde ouvert pour les applications mobilesSi quelqu'un vous demande de développer une appli mobile, dites-lui qu'une application web ouverte peut être tout aussi bonne, tout aussi sexy ».

 

Cela permettrait aussi une autonomie vis-à-vis des différents magasins d'application. De plus, HTML 5 permet d'assurer une adaptation à tous les appareils, quels que soient leur puissance, leur taille ou leur marque (voir notre actualitté).

 

« Sexy » à n'en pas douter.