Tolino, la fédération allemande pour concurrencer Amazon

Antoine Oury - 02.03.2013

Lecture numérique - Acteurs numériques - Tolino - Allemagne - alliance commerciale


Ils sont cinq, la crème de la crème de l'entrepreneuriat, les maîtres, chacun dans leur domaine : livre, librairie, télécommunication... Mais ils essuient depuis plusieurs années la concurrence grandissante d'Amazon, et s'unissent donc aujourd'hui pour faire face au site de e-commerce. En créant Tolino, les 5 sociétés ont pris le pari de sortir un nouveau lecteur ebook, et de privilégier un modèle ouvert du livre numérique.

 


Hugendubel!

Librairie de la chaîne Hugendubel, lancée dans l'opération (luisvilla, CC BY 2.0)

 

 

Peu de surprises du côté des acteurs réunis par l'initiative Tolino : le club Bertelsmann, site de vente en ligne réunissant plusieurs catalogues, Weltbild/Hugendubel, 2e vendeur en ligne de livres et chaîne de librairies, Thalia, chaîne de librairies physiques, et enfin Deutsche Telekom, plus grand opérateur téléphonique d'Allemagne, voire d'Europe.

 

5 géants disposant de moyens à la mesure de leur clientèle, mais inquiétés par la menace grandissante que représente Amazon pour leurs revenus, qu'ils soient réels ou potentiels. « La lecture numérique commence seulement. Le monde réalise que la numérisation est l'une des plus grandes opportunités dans notre histoire », explique avec emphase Carel Halff, directeur de Weltbild. Le développement technologique fut long, poursuit-il, tandis qu'Amazon gagne des parts de marché de l'autre côté du Rhin.

 

Hugendubel menait depuis 2 ans une politique numérique avec les appareils Trekstor, mais le conglomérat a choisi de lancer un nouveau lecteur ebook, le Tolino Shine, tactile et rétroéclairé. L'appareil constituant en quelque sorte la pierre d'achoppement de ces 5 acteurs, qui restent avant tout concurrents : « Nous restons des concurrents dans le monde numérique, qui offrent simplement le même appareil avec la même infrastructure, celle de Telekom » souligne Nina Hugendubel. 

 

Le store associé à l'appareil est celui de Telekom, PagePlace.

 

Pour aligner un argument de plus face à Amazon, Tolino s'appuie sur un modèle ouvert, qui a vocation à faire office de standard pour l'édition numérique allemande. Par ailleurs, le Tolino Shine est sensiblement proche du Kindle Paperwhite, et se paie le luxe d'afficher 30 grammes de moins sur la balance.

 

Un modèle à suivre pour MO3T ? David Lacombled, pilote du projet chez Orange, avait expliqué à ActuaLitté l'enjeu derrière cet acronyme. « MO3T, c'est avant tout un projet de convergence et de fédération des acteurs. Nous ne nous articulons pas autour de la création d'une nouvelle offre, et en ce sens, MO3T ne sera pas une énième librairie en ligne, proposant des livres numériques. Il s'agit au contraire d'un projet de service qui soit interopérable et pérenne. Et qui, pour se structurer, tente de réunir tous les acteurs concernés autour d'une table. »