Toujours cette concurrence entre papier et numérique...

Clément Solym - 18.10.2010

Lecture numérique - Acteurs numériques - lecteurs - sondage - vendeurs


AuctionBytes, un outil de vente indépendant pour les éditeurs en ligne, vient de publier un sondage. La société a démarché ses clients ainsi que les lecteurs sur le sujet des ventes ebooks, et de la manière dont celles-ci affectent les ventes de livres.

Aux États-Unis, le constat est clair : 63,4 % des vendeurs en ligne pensent que l'ebook fait décroître les ventes de livres papier. Bien que seulement 22 % d'entre eux avouent avoir vu leurs propres ventes de livres diminuer.


AuctionBytes a aussi sondé un panel de lecteurs. Un quart possède un Kindle, et 14 % utilisent le lecteur Kindle sur leur téléphone ou autre. Les sondés possédant un lecteur numérique sont formels : 56 % d'entre eux ont ainsi déclaré acheter moins de livres classiques.

La résurgence du vinyle.

La crise du CD est l' exemple qui effraie. Alors qu'il pourrait être celui qui rassure. Alors que les ventes des disquaires ont diminué, des magasins se rattrapent grâce à une resacralisation de l'objet face au mp3. Il pourrait en être de même avec le livre. 70 % des distributeurs online ont d'ailleurs déclaré que l'ebook affecte et affecterait plus les ventes de nouveaux livres.


Un commentaire de distributeur : « Les lecteurs numériques vont surtout affecter les nouveaux livres et best-sellers ; les gens veulent les posséder rapidement, et l'ebook est la meilleure manière. Cela va affecter la joie de la possession, de la collection ». Jusqu'à pousser le lecteur a acheter ses ebooks favoris en version papier pour se créer une collection ?

« Je consomme beaucoup plus de livres, mais je ne lis presque jamais »

Une réaction d'un lecteur au sondage est intéressante. Celui-ci avoue avoir changé ses habitudes de consommation à cause de l'audiobook : « je peux écouter lorsque j'achète un ticket de métro, quand je franchis le tourniquet, quand je suis au milieu de la foule dans la rame. Je consomme beaucoup plus de livres, mais je ne lis presque plus ».

On ne peut que se réjouir d'entendre quelqu'un annoncer qu'il lit de plus en plus. Les habitudes de lecture vont évoluer, les habitudes de consommation avec. Mais ne jetez pas encore votre étagère et son contenu. Dans cinquante ans, on revendra peut-être des Poche pour une fortune.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.