Transition du papier au numérique : des pertes à redouter

Clément Solym - 24.11.2009

Lecture numérique - Acteurs numériques - transition - papier - numérique


Les rendez-vous avec des confrères d'autres univers que ceux du livre permettent des perspectives différentes sur celui de l'industrie du livre. Pour exemple, le cas de la PSP, la console portable de Sony. Un modèle récent est sorti, la PSP Go, qui ne dispose plus d'emplacement pour mettre ses cartouches de jeu.

Tout se passe par téléchargement. Intéressant, c'est exactement l'orientation que Nintendo souhaite prendre pour ses jeux, en se calquant sur le modèle... du Kindle d'Amazon.


Bref, revenons à Sony. Avec cette nouvelle console, on télécharge donc des jeux. Les possesseurs de l'ancien modèle peuvent alors se poser une question tout à fait pertinente : s'il n'existe aucun emplacement pour les jeux, comment puis-je me servir de ceux que j'ai précédemment achetés ? Réponse bien moins séduisante : vous pouvez vous les mettre... de côté, ils ne serviront plus.

Acheter du physique, certes, mais le dématérialisé ?

Amusant, non ? Bel exemple de consommation intempestive, mais surtout, à aucun moment Sony n'a prévu un système permettant de retrouver son livre sur la PSP Go, que l'on aurait achetée. Si vous avez conservé vos titres, ils sont inutilisables, alors que l'on aurait pu envisager un système permettant de pouvoir télécharger, puisque c'est l'intention, ses précédents titres, à partir d'un bon d'achat ou n'importe quel autre système.

Prenons un autre exemple : quand Windows 7 sort, les acheteurs d'ordinateurs sous Vista peuvent profiter d'un bon qui leur permet d'obtenir le nouveau système d'exploitation s'ils ont acheté leur machine dans les 2 ou 3 mois précédant la sortie de 7.

Un lecteur ebook acheté... autant de livres papier perdus ?

Tout le monde voit où l'on peut en venir : quid des ebooks ? Finalement, en achetant un lecteur, il est impossible de retrouver son livre récemment acheté pour en profiter en version numérique. Et la question finira par se poser. Comment sera-t-il possible de permettre à un lecteur venu en librairie pour acheter une version papier de pouvoir également lire en version numérique ?

Certes, dans le cas de notre PSP Go, on peut ne pas l'acheter et rester sur son ancien modèle. Mais qui à terme ne servira plus à rien puisque les jeux finiront bien par n'existe plus qu'en version téléchargeable.

Le risque des revendeurs...

Les revendeurs courent un sacré risque et le savent : c'est pour cette raison que la PSP Go a été légèrement dissimulée au regard du grand public et que les grosses enseignes n'ont pas tant cherché à la vendre. Si l'on télécharge un jeu, plus besoin de se rendre en boutique pour l'acheter. Et les enseignes le savent. Chose paradoxale : Sony a besoin de ces enseignes pour vendre sa console...

Mais pour nos ebooks ? Quand on sait justement que l'on pourra consulter des comics sur la PSP, la problématique numérique/papier doit sûrement être en cours de réflexion... Un papier acheté, un numérique à moitié prix ? Hmm...


ps : et merci à Benj pour le déjeuner et ces réflexions