Trekstor accusé de violation de brevet sur l'encre électronique

Clément Solym - 06.11.2012

Lecture numérique - Législation - violation de brevet - contrefaçon - E Ink Holding


La société E Ink Holding, spécialisée dans la fabrication de papier électronique, et leader à peu près incontestable, vient de porter plainte pour contrefaçon, accusant la société allemande, Trekstor, de violation de brevets. Celle-ci commercialise en Allemagne deux appareils, le Pyrus et 4ink, dont les écrans sont conçus par Guangzhou OED Technologies, firme basée en Chine.

 

 

 

 

Le communiqué de presse de E Ink est lapidaire, annonçant simplement que ce 2 novembre, la firme Trekstor est poursuivie à la Cour régionale de Mannheim. « Nous avons déposé cette plainte parce que la propriété intellectuelle de E Ink est illégalement exploitée », souligne le président Scott Liu. Il précise que sa société « cherche à collaborer et à bâtir un écosystème de clients, fournisseurs et partenaires industriels durable ».

 

Dans ce contexte, pas question de se laisser piller les brevets. « La propriété intellectuelle est l'un de nos principaux actifs, qui a été construit sur le travail acharné de centaines de scientifiques et d'ingénieurs, depuis de nombreuses années, et en investissant des centaines de millions de dollars en Recherche et Développement », conclut le PDG. 

 

Les deux brevets impliqués sont 

  • European Patent EP 1 231 500 B1, titled "electronically addressable microencapsulated ink"; 
  • European Patent EP 1 010 036, titled "electrophoretic displays and materials".

 

E Ink réclame une injonction pour que cesse la commercialisation des deux produits phares de Trekstor en Allemagne, et stipule que des dommages et intérêts pourraient être réclamés. De fait, E Ink dispose de plus de 2000 brevets sur des technologies d'affichage, tout à la fois dans l'encre électronique et les écrans LCD. 

 

Il faut également se souvenir que E Ink a passé une série d'accords avec AU Optronics, ainsi que leur filiale Hydis, partageant des brevets et offrant des licences d'utilisation sur les technologies déposées. À ce titre, la firme est clairement décidée à défendre ses droits, et ce, dans tout pays où des cas de violations de brevets seraient constatées.

 

Dans le domaine des livres numériques, E Ink réalise les Kindle, Kobo, Sony Reader, Cybook Opus, Nook et PocketBook et quelques autres sociétés. Autrement dit, tous les acteurs actuels du domaine. Il réalise également des montres, des claviers et autres appareils mobiles sans fil.