Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Twitter annonce une possible censure en fonction des Etats

Clément Solym - 27.01.2012

Lecture numérique - Acteurs numériques - Twitter - Blog - Censure


Twitter cherche à s'étendre. Cela a beau être une surprise pour personne, il risque d'y avoir une foule de dommages collatéraux à ce développement, notamment au niveau de la liberté d'expression des twittos.

 

Twitter a toujours pu supprimer des tweets. Mais la nouveauté est ici qu'il peut censurer spécifiquement en fonction des pays. Sur son blog, Twitter a indiqué que sa croissance lui imposait de poser le pied dans « dans des pays qui ont des conceptions différentes de la liberté d'expression ».

 

En citant les législations française et allemande qui se réservent le droit d'interdire les propos nazis, Twitter a annoncé sur son blog les conditions de suppressions de ces tweets indésirés. Et l'on découvre -avec étonnement ou non- que l'annulation d'un tweet est à la totale discrétion de Twitter. « Dès aujourd'hui, nous nous donnons la possibilité de refuser le contenu de manière immédiate dans un pays spécifique, tout en le laissant disponible dans le reste du monde ».

 

 

 

Mais cette mesure promet d'être très critiquée par les utilisateurs du monde entier, dénonçant un possible impact négatif dans les pays déjà restrictifs vis-à-vis d'Internet. On se souvient notamment du rôle joué par les réseaux sociaux, Facebook et Twitter en tête, pendant la révolution de Jasmin qui avait secoué les vieux régimes autoritaires en Afrique du Nord.

 

Néanmoins Tweeter précise d'emblée les lacunes d'un tel dispositif. Ils ne peuvent opérer dans tous les pays « certains diffèrent tellement de nos idées que nous ne serons pas en mesure d'y exister ». Peut-être le communiqué parle-t-il de la Chine, pays où Twitter est encore interdit par le régime.