Twitter vendrait des livres : Gumroad heureux de son accord avec Hachette

Clément Solym - 05.02.2015

Lecture numérique - Applications - Hachette Book Group - application Twitter - vendre livres réseaux


La société Gumroad avait fait équipe avec Hachette Book Group en décembre dernier, autour d'un projet simple. Vendre des livres numériques de trois auteurs à travers le réseau social Twitter. Il aura suffi d'insérer un bouton Acheter à côté des messages pour que le miracle s'opère, explique Sahil Lavingia, fondateur de la société.

 

 

Twitter-for-business

greyweed, CC BY 2.0

 

 

Hachette n'a pas communiqué de résultats sur l'opération, mais Gumroad est heureuse d'annoncer que le livre d'Amanda Palmer s'est vendu à une centaine d'exemplaires dans les 20 minutes qui ont suivi le lancement du bouton. La prochaine phase du partenariat est de travailler avec d'autres éditeurs, pour que ces derniers développent leurs propres campagnes, à travers les outils de Gumroad. 

 

 

 

Sahil estime d'ailleurs que sa plateforme est un outil, tant pour les auteurs que les éditeurs qui « donne aux lecteurs la meilleure expérience possible », dès lors qu'ils sont adeptes du mobile. Et poursuivant dans cette logique, une application Android vient de voir le jour, quelque quatre mois après la version iOS.

 

Cette solution offre aux utilisateurs de constituer leur propre bibliothèque de contenus numériques, avec l'ensemble de l'offre que Gumroad met à disposition – livres, vidéos, musique ou bande dessinée. 

 

Le catalogue actuel dispose de 18.000 œuvres musicales et de 47.000 ebooks et bandes dessinées. Sahil, pour sa part, est ravi de continuer à travailler avec des auteurs, considérant que l'application Android concrétise une certaine évolution de l'objectif initial. (via Digital Book World)

 

Pour mémoire, l'opération menée avec Hachette Book Group n'était pas vraiment anecdotique : les trois auteurs sollicités pour l'occasion faisaient état d'une force de frappe intéressante sur le réseau Twitter. Au moment de l'opération, Amanda Palmer disposait de plus d'un million de followers, et son mari Neil Gaiman en comptait plus de 2,11 millions.

 

Chris Hadfield, le cosmonaute, avait plus de 1,2 million de followers et le journal The Onion, plus de 6,62 millions. Autrement dit, tout était mis en place pour que la campagne soit optimisée au possible. Depuis, Amanda et Chris ont recruté 600.000 followers et le journal 300.000. 

 

L'une des dernières campagnes organisées concerne à ce titre Charlie Hebdo, et un ouvrage pour la défense de la liberté de la presse.