Ubook, la plus grande plateforme de streaming audio d'Amérique latine

La Licorne qui lit - 11.10.2019

Lecture numérique - Audiolivre - Ubook streaming audio - Ubook amerique latine - streaming audio plateforme


Née il y a 8 ans à Rio de Janeiro, Ubook, plateforme spécialisée dans le divertissement audio en streaming, a annoncé avoir reçu 5 millions $, ceci avant son introduction en bourse au Canada. Les dirigeants de la compagnie brésilienne ont annoncé de nouvelles acquisitions, ainsi que l’extension de son offre en Océanie. 

Livre audio
(photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)


Ubook, plus grande plateforme de divertissement spécialisée dans l’audio en streaming, a obtenu 4,9 millions $ de CONFRAPAR, gestionnaire des fonds technologiques. Peu surprenant au vu du succès du livre audio en Amérique latine. Alors que son concurrent suédois Storytel s’est tout juste implanté au Brésil, Ubook est présent sur le marché brésilien depuis près de 5 ans, avec un développement sur tout le continent latino-américain, incluant le Mexique, la Colombie, le Costa Rica, le Honduras, le Guatemala, le Chili, le Salvador, le Pérou, le Panama.

En outre, Ubook a étendu ses services en Europe, avec le Royaume-Uni, l’Espagne, l’Allemagne, aux Caraïbes (Jamaïque), en Afrique (Ghana) et en Océanie avec la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Évidemment, il ne s’agit que d’une présence symbolique dans la plupart de ces pays, la Papouasie représentant moins d’un million de personnes connectées pouvant accéder aux services d’Ubook. Néanmoins, cette présence dans 17 pays place Ubook juste derrière Storytel en termes de parts de marché global. 

Quant au nombre d’abonnés, le PDG et fondateur d’Ubook reste vague. Au moment de l’annonce de la prochaine introduction en bourse d’Ubook en février dernier, Reuters a évalué que le chiffre d’affaires annuel de la plateforme se montait à 8 chiffres, sans préciser s’il s’agissait de dollars ou de réals brésiliens. Considérant un chiffre d’affaires de 10 millions de réals, ceci équivaut à 2,5 millions de dollars ! Reuters a outre estimé le catalogue d’Ubook à 15.000 titres proposés à 6 millions d’abonnés, ridiculisant ainsi ses concurrents directs Storytel et Scribd qui ne comptent qu’un million d’abonnés chacun ! 

Au moment de l’annonce de l’entrée en bourse d’Ubook, Osso espérait trouver un financement entre 8 et 15 millions $. Ce dernier n’a pas précisé si le montant a été révisé depuis. Cette entrée en bourse doit permettre à Ubook d’étendre ses opérations à de nouveaux marchés. L’investissement dans de nouvelles acquisitions et la production de contenu inédit constitue un autre pilier du développement de la plateforme. Cette nouvelle stratégie initiée dans le second quart de 2019 donnera accès aux abonnés à de nouveaux services, dont le téléchargement de documentaires et de séries inédites, dont des stand-up, des interviews et des biographies.

En effet, jusqu’à maintenant, le contenu était produit en partenariat avec les éditeurs détenteurs des droits des titres. En plus de la création de son propre contenu, Ubook entend acheter des droits étrangers, et produire non seulement des livres audio, mais aussi des ebooks et des versions papier pour les marchés locaux.
 

Une concurrence bienvenue


Osso précise qu’il prévoit de lancer Ubook sur 8 nouveaux marchés, avec un accent mis sur l’Océanie. Les iles Fidji, Samoa, Vanuatu, Tonga et Nauru, bien que constituant des micromarchés (100.000 personnes connectées aux Samoa, 500.000 aux Fidji, 82.000 au Vanuatu et 6000 à Nauru), ont une valeur essentielle pour le PDG d’Ubook : « En arrivant les premiers, on occupe l’espace et ainsi, nous empêchons nos concurrents de s’y implanter. Les petits marchés ne sont nullement à négliger. »

Ubook est aujourd’hui considérée comme la plus grande plateforme de streaming audio en Amérique latine en termes de taille de catalogue, de nombre d’usagers actifs et de facturation. La stratégie mise en place vient consolider le positionnement de la compagnie en tant que plateforme qui propose le plus grand spectre de contenu audio dans le monde, avec 450 heures de contenu mensuel. Avec l’ouverture de 9 nouveaux studios, ce qui monte le chiffre à 16 studios composés d’équipes mêlant auteurs, producteurs audio, journalistes et animateurs radio, Ubook pourra produire 1500 heures de contenu dans trois langues, à savoir le portugais, l’espagnol et l’anglais. 
 
Bon joueur, Eduardo Albano, directeur financier d’Ubook, est positif relativement à l’arrivée de Storytel au Brésil. Il explique « qu’il est bon d’avoir des concurrents de qualité, parce que cela prouve que nous suivons la bonne direction. L’arrivée d’un concurrent est un signal fort que la demande pour les livres et le divertissement audio est plus grande que l’offre actuelle. » Même enthousiasme affiché en réponse à la stratégie d’Audible au Brésil : « Nous avons parlé avec Amazon et nous les avons encouragés à lancer Audible au Brésil. Il est plus profitable d’avoir 50 % d’un marché de 3 ou 4 milliards, que 100 % d’un marché qui ne vaudrait que 50 millions. »

Foi de directeur financier !

via TNPS


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.