Un abonnement presse pour le Kindle DX, façon téléphonie mobile

Clément Solym - 12.05.2009

Lecture numérique - Acteurs numériques - abonnement - kindle - DX


Définitivement, l'annonce du Kindle DX vendu à 489 $ ne passe pas inaperçue : le responsable livre électronique chez Amazon, Ian Feed, interrogé par L'Expansion, en a détaillé quelques éléments. Si les maîtres mots restent « expérience de lecture », Amazon présente surtout un objet qui se veut pratique de par la taille de son écran de 9,7 pouces.

Concernant son prix, l'abonnement pourrait jouer en faveur de l'utilisateur. Le New York Times et le Washington Post, entre autres, serviront d'expérience pilote, en se basant sur une « formule similaire à celle des opérateurs de téléphonie mobile qui subventionnent le prix du téléphone en échange d'un abonnement longue durée ». Depuis le temps qu'on en parle...

Car la presse sera le fer de lance de ce nouveau lecteur. « Les abonnements de journaux sont d'ailleurs parmi les best-sellers sur le Kindle. Une tendance qui devrait s'accélérer grâce au plus grand format du Kindle DX et un modèle économique encore plus attractif », précise Ian. Mais pas question d'affirmer que le DX sauvera la presse. De même, on ne commentera pas les propos du propriétaire du Dallas Morning News, qui affirmait qu'Amazon réclame une commission de 70 % pour la distribution sur le Kindle...

Et pour l'Europe ? Bien sûr, c'est prévu. Mais on attendra que le contenu soit au rendez-vous, autant que le réseau ou les formats. Comprendre : que les éditeurs acceptent de se plier au format propriétaire du Kindle...

Et la couleur ? Et le tactile ? « Cela existe en laboratoire, mais pas encore à l'état commercial », précise Ian pour le premier point. Mais concernant le second, « nécessite d'ajouter une couche de verre sur l'écran qui reflète la lumière et rend du coup la lecture difficile. Ce sont certainement deux technologies que nous regardons de près, mais elles ne sont pas encore prêtes pour le prime time ».