Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Un autre chien de garde pour lutter contre le piratage d'ebook

Julien Helmlinger - 18.09.2013

Lecture numérique - Usages - Piratage - Livre numérique - Service


Pour des résultats jusqu'à lors mitigés, la lutte contre le partage illicite de livres numériques constitue néanmoins une activité coûteuse pour les auteurs et les éditeurs qui s'y adonnent. Pour les spécialistes d'eBook Guard Dog, les stratégies habituelles ont démontré des faiblesses majeures, et il serait temps de les remplacer. Comme le rapporte la firme par le biais d'un communiqué, celle-ci a développé sa propre plateforme et ses armes alternatives.

 

 

 

 

Les marquages de type empreinte numérique ou code barres peuvent être contournés par les pirates. Tout comme l'autre technique consistant à remonter à la source de la fraude grâce à un livre rendu unique par modification de mots dans le contenu, qui non seulement ne respecte pas l'oeuvre originale, mais peut elle aussi être vaincue par simple changement de mots supplémentaires

 

La plateforme des chiens de garde de l'ebook propose en conséquence les services suivants, annoncés comme plus rentables et ne se basant pas sur un de ces logiciels aisément contournables.

 

Ici il s'agit de travail humain plutôt que de machines. Le but étant d'éliminer les copies illicites des divers sites de téléchargement non autorisés, y compris warez et autres sites de torrent. La recherche en ligne de matériel incriminée, le contact avec les propriétaires des sites internet concernés sont manuelles avec avocats et parajuristes à l'appui. 

 

Le service eBookGuardDog.com est offert sous forme de souscriptions. Une première formule à 70 $, et jusqu'à 149 $ pour le forfait Premium. Une évaluation gratuite est offerte en ligne, et des rapports complets avec des liens vers le contenu piraté sont toujours fournis. Une fois le contenu supprimé, si celui-ci réapparaît sur le même site, l'équipe retourne au combat gratuitement.

 

En France, l'une des plus importante équipe de pirates de livres, la Team Alexandriz, a annoncé qu'elle arrêtait ses activités, après que le syndicat des éditeurs a déposé un recours en justice.