Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Un fervent partisan du Kindle témoigne

Clément Solym - 04.01.2012

Lecture numérique - Usages - Kindle - Amazon - Etats-Unis


Le bloggeur Diego Basch a récemment publié un hommage à la tablette d'Amazon. Il a dressé une liste de ce qui avait changé dans sa vie depuis qu'il s'était mis à Kindle. Et à l'entendre, Amazon a TOUT changé. 

 

Tout d'abord, la disponibilité des ebooks est le point fort des tablettes et autres ereaders. Alors que Diego Basch était féru de séries télévisées, il ne ressent désormais plus le besoin d'en regarder. « Maintenant que mon Kindle est rempli de livres non lus, dès que j'en finis un, j'en commence un autre naturellement ».

 

Il n'a pas allumé le petit écran depuis plusieurs années, confession étonnante dans un pays où 90% des foyers possèdent au moins une télévision. Il se consacre désormais aux livres, qu'il trouve beaucoup plus relaxants. Autre avantage du Kindle, ce n'est pas seulement une tablette, c'est aussi une application qu'on peut utiliser à partir de toutes les plateformes. Il lit depuis le Kindle, mais aussi depuis son Mac ou même son iPad. Parce que oui, il ne regarde pas la télé, mais il reste équipé le Diego.

 

 

De plus, le Kindle a changé son rapport aux livres. Diego Basch n'a plus de bibliothèque et ne voit plus « les livres imprimés que comme des points morts, des fardeaux à porter ». Et pour preuve, après son dernier déménagement, il s'en est débarrassé dans la quasi-totalité. Autre point de vue intéressant, « le Kindle est si léger et bon marché que je vois ça comme une application corporelle, comme le iPod Shuffle ».

 

Le piratage est également un thème abordé par Diego. « Je ne pirate des ebooks que s'il n'y absolument aucune initiative. » Belle déclaration : « La seule raison pour laquelle je pirate un livre, c'est quand je le veux sans délai et que personne ne le propose dans sa version numérique. » Cette position, qui est de dire que si les livres étaient tous facilement disponibles légalement le piratage sera désuet, est très répandue aux Etats-Unis où le marché du livre numérique pèse près de 20% du marché total.

 

Tout savoir sur le Kindle Fire

 

Pas sûr pour autant qu'on puisse transposer la situation de Diego en France, où les ventes de livres numériques ne représentent qu'à peine 1% du marché global du livre et où les ventes d'ebooks peinent toujours à décoller.

 

Une seule question au bloggueur : à quoi ressemblait ta vie, avant ?