Fnac : une offre d'abonnement avec Kobo et lecture en illimité

Nicolas Gary - 02.02.2015

Lecture numérique - Acteurs numériques - Kobo ebooks - Fnac offres - abonnement lecture


Exclusif : Le Lab Client Fnac est un espace de rencontre entre l'enseigne et les consommateurs : il sert moins de FAQ que de lieu d'expression et de recueil de témoignages d'utilisateurs. La Fnac passe également par cet outil pour expérimenter de nouvelles offres, après avoir sollicité les membres de ce club. Qui sont éligibles, par la suite, à des offres spéciales. 

 

 

Fnac aéroport de Paris

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

Le service, instauré en juillet 2013, s'intéresse depuis quelque temps à une offre d'abonnement pour le livre numérique, avec des modèles encore inédits. En somme, il s'agit de coupler la vente d'un lecteur ebook, la Kobo Aura, avec une offre d'abonnement mensuel, le tout décliné en deux possibilités. L'enseigne réfléchit ainsi à une offre qui tient autant du service que Free peut proposer dans le monde du mobile, une formule de location-vente, que d'un système propre aux opérateurs téléphoniques, couplant achat de smartphone et forfait téléphonique. Sans oublier un modèle d'abonnement tout à fait classique.

 

Revenons sur ce premier outil, son principe est des plus connus. Un catalogue de lectures proposées en illimité, avec 700.000 titres, dont 20.000 en français. Garantie sans engagement, cette offre est proposée à 9,99 € mensuels, avec la possibilité de résilier à tout moment. Pas de contrainte, donc, mais il faudra disposer d'un appareil de lecture pour profiter de l'offre. 

 

Toutefois, l'enseigne y va franchement : elle précise que l'offre d'abonnement illimité « contient essentiellement des titres auto-édités, très peu de nouveautés, de best-sellers et que les livres des principaux éditeurs ne sont pas inclus ». A contrario, dans les deux autres options, on trouverait alors des ouvrages publiés traditionnellement. Examinons ces deux offres.

 

Se calquer sur la téléphonie mobile

 

La première repose sur une offre de lecteur ebook, la Kobo AURA, proposée à 49,90 €, au lieu de 119,90 €, avec un abonnement mensuel de 12 €/mois, pour des téléchargements d'ebooks sur Fnac.com. Chaque mois, le montant de 12 € est alors ajouté au compte du client, et ce dernier peut dépenser sans compter à partir de cette cagnotte. Si, au cours du mois, le forfait n'a pas été épuisé dans son intégralité, il serait reporté au mois suivant. En outre, « l'abonné recevra chaque mois des conseils de lecture personnalisés ». 

 

L'engagement sera de 12 mois, pour un coût de 144 €, auquel s'ajoute celui du lecteur ebook – soit une économie de 70 €. Le catalogue proposé est de « 3 millions de titres dont 300.000 titres en français, avec la présence de tous les principaux éditeurs ». Enfin, si le prix de l'ebook que l'on souhaite se procurer est supérieur au montant de 12 €, il faudra rajouter la différence. 

 

 

 

La seconde offre reprend en grande partie les caractéristiques de la première, mais propose, sous la forme d'un crédit, de ne pas acheter sa Kobo Aura d'un coup, mais avec un paiement étalé sur 12 mois – soit 4,16 € mensuels, auxquels s'ajouteraient donc le forfait toujours de 12 euros mensuels, pour la même accessibilité à l'offre d'ebooks. 

 

Au terme des 12 mois, le client disposera donc d'une Kobo Aura, qui lui aura coûté en tout 49,92 €, et pourra mettre fin à son engagement avec Fnac, pour ce qui est des livres numériques. Difficile de se sentir appâté...

 

Fidélisation expérimentale

 

Ces deux offres s'inscrivent bien dans un programme de fidélisation, tandis que l'abonnement pour lecture illimitée risque de faire long feu. Le ministère de la Culture doit en effet recevoir l'avis de la Médiatrice du livre, sur l'offre d'abonnement, et selon toute vraisemblance, le modèle ne passera pas le cap de la loi sur le prix unique du livre numérique. 

 

Alors que les organisations d'auteurs et de libraires (SGDL et SLF) se sont prononcées contre ce modèle, affirmant qu'il était illégal, seul le CNL a soutenu cette thèse. Le Syndicat national de l'édition reste pour l'heure étrangement muet – alors même que, selon nos informations, les membres du Bureau avaient demandé qu'une position claire soit prise. C'était au mois de décembre. La position du SNE devrait être révélée dans la foulée de celle de la Médiatrice du livre, d'après nos informations.

 

Les deux formules proposant l'achat d'un lecteur ebook sont en revanche tout à fait dans les clous : il s'agit strictement pour le client d'abonder un fonds personnel, avec lequel il achètera les livres numériques qu'il souhaite. Au tarif fixé par l'éditeur, selon la loi sur le prix unique du livre numérique.

 

Une offre totalement inédite dans son concept, et tout à fait vertueuse, qui n'a, cependant, pas l'attractivité, pour le consommateur, d'une offre illimitée. En somme, c'est le modèle forfaitaire mobile, appliqué au monde du livre numérique. Si la présentation du Lab Client Fnac est d'ailleurs un peu alambiquée, commercialement, cette solution est surtout en retard de plusieurs années.