Un homme politique accusé du piratage de livres Pour les Nuls

Nicolas Gary - 02.11.2013

Lecture numérique - Législation - For Dummies - John Wiley - homme politique


L'affaire de piratage des livres For Dummies - Pour les Nuls, en France - connaît un rebondissement d'envergure. L'éditeur John Wiley s'est lancé dans une chasse effrénée aux contrefacteurs. Et voilà qu'il vient de sonner à une porte inattendue : un homme politique de premier plan au niveau local, Ralph M. Mohr. Qui clame bien entendu son innocence.

 

 


 

 

En 2011, John Wiley était devenu le premier éditeur des États-Unis à poursuivre des internautes pour le téléchargement illégal, déposant plus d'une douzaine de plaintes contre John Doe [NdR : équivalent d'une plainte contre X], ciblant des centaines de personnes. Sa série de livres For Dummies faisait le régal des pirates : insupportable.

 

Son avocat expliquait à l'époque que l'objectif de la maison d'édition n'était pas la répression : il fallait éduquer le public, obtenir réparation pour les dommages causés, et prévenir de nouvelles violations des produits de sa société. 

 

Et voici que dans la liste des accusés, le Buffalo News annonce que l'on retrouve un homme politique, le commissaire républicain de l'Erie County Board of Elections. Selon l'éditeur, l'homme politique aurait téléchargé abusivement Calculus Essentials For Dummies, et se retrouve sur la liste des quatre personnes mises en accusation en 2012.

 

« J'ai pensé que c'était une arnaque, au début. Je n'avais même pas d'ordinateur fonctionnel au moment des faits », se défend Mohr. Et de promettre qu'il se battra pour sauver son nom et sa réputation. Pire : même ses enfants n'auraient pas pu se lancer dans ce téléchargement, bien trop jeunes pour être concernés par le sujet du livre. 

 

« Wiley réalise une quantité substantielle de son chiffre d'affaires à partir de la publication d'oeuvres protégées, et subirait un préjudice financier grave si le copyright n'est pas appliqué », promettent les avocats dans leur plainte. 

 

« Toutes les explications que je leur fournis ne sont pas satisfaisantes pour eux. Je comprends qu'il y ait un problème avec le piratage, mais ils sont complètement aveuglés quand ils entendent ‘enfants'. » En somme, avoir des enfants est potentiellement une situation favorisant la contrefaçon.  

 

En janvier dernier, la juge fédérale avait rendu un jugement par contumace, en l'absence des accusés, qui n'ont pas comparu - peut-être simplement parce qu'ils n'ont pas eu connaissance de la date de l'audience, cela arrive. Pour le partage de Photoshop CS5 All-In-One For Dummies, Tammy Roberts de Clifton Springs et pour le partage de Herb Gardening For Dummies, Fred Burgos, résidant à Brooklyn, ont tous deux écopés d'une amende de 7000 €.

 

via Torrent Freak