Un magasin Amazon à Seattle : c'est du solide

Clément Solym - 26.06.2012

Lecture numérique - Acteurs numériques - Amazon - magasin - Seattle


« Amazon souhaite maîtriser sa communication de bout en bout », (voir notre actualitté) et le site de e-commerce ne s'attendait sûrement pas à cela : un architecte associé au projet top-secret d'un magasin de vente au détail Amazon a révélé à Good E-Reader quelques plans prévisionnels. Le premier magasin serait basé à Seattle, ville natale d'Amazon où est basé son siège social.


En février, le site de e-commerce avait réservé un lopin de terre de 40.000 m² dans le centre de Seattle, auprès de Clise Properties, pour y installer trois tours de près d'1 million de m². (voir notre actualitté) Des tours de bureaux, comme le précisait à l'époque Amazon, chacune dotée d'un parking.

 

Amazon jouait le jeu du démenti depuis des mois, (voir notre actualitté) mais un architecte du cabinet NBBJ a balancé un plan qui fait quelque peu coincer les rouages bien huilés de la communication amazonienne. D'après l'architecte, le magasin Amazon occuperait le rez-de-chaussée d'une des tours, et serait doté d'un café, peut-être tenu par Starbucks.


Une prévision du magasin Amazon, à Seattle (source : Good E-Reader)


John Savo, du même cabinet d'architecte, a révélé, très officiellement cette fois, qu'une des tours serait reliée par une passerelle à un auditorium de 2000 places, qui accueillerait les réunions internes du groupe. « Les bureaux actuels d'Amazon à Seattle manquent de ce type de structure pour les réunions » a expliqué Savo, comparant le futur espace à « la salle de bal d'un hôtel ». Espérons que cela n'impacte pas sur la productivité des employés...

 

Quant au magasin de vente au détail, il pourrait fournir une vitrine aux livres édités par Amazon Publishing, mais également à tous les livres numériques d'auteurs autoédités via le Kindle Direct Publishing, puisqu'il va sans dire que l'espace sera doté d'un accès WiFi. Les consommateurs s'attendent aussi à une présentation utilisant la technologie NFC, qui permet de scanner des produits pour les télécharger sur son reader en bénéficiant d'une promotion : un produit d'appel, le livre ?

 

Amazon accélère donc le mouvement, même si le projet ne devrait voir le jour que dans 8 ans, d'après le cabinet d'architectes, qui sait probablement de quoi il parle. Une récente étude menée par Kantar Retail aux États-Unis a prouvé, à la surprise générale, que faire son shopping chez Amazon était 20 % plus cher que chez son concurrent direct, Walmart. Lequel est doté de nombreux magasins à travers tout le pays de la bannière étoilée... Entre eux, la guerre est déclarée depuis longtemps, (voir notre actualitté) mais elle ne fait que commencer.