Un robot Natsume Soseki enseignera dans une université japonaise

Antoine Oury - 23.06.2016

Lecture numérique - Acteurs numériques - Natsume Soseki - Natsume Soseki auteur - Natsume Soseki robot


On connaissait l'hologramme de 2Pac et l'androïde aux traits de l'écrivain de science-fiction Philip K. Dick. L'université Nishogakusha de Tokyo accueillera bientôt un nouveau professeur, l'écrivain Natsume Soseki, mais en version robot puisque le modèle est décédé en 1916. À partir du mois d'avril 2017, la machine sera dans les classes pour réciter des textes de Soseki et des poèmes chinois.

 

Portrait de Natsume Soseki (夏目漱石, 1867 – 1916)

 

 

« On dit souvent que les élèves d'université, aujourd'hui, ne lisent plus », remarque Kaori Echigoya, porte-parole de l'université Nishogakusha. À partir du mois d'avril 2017, le professeur Soseki devrait rejoindre l'établissement : ce dernier travaille actuellement avec Hiroshi Ishiguro, chercheur en robotique de l'université d'Ōsaka, pour créer la machine à l'image de l'écrivain.

 

Ishiguro est l'un des meilleurs dans son domaine, et il s'était rendu célèbre en créant son double robotique, le Geminoid, sur lequel l'homme travaille depuis 2006. Le chercheur a même inventé un nouveau mot pour ses créations, tant elles se rapprochent du comportement de l'être humain : l'actroïde.

 

 

 

Cette année marque le centenaire du décès de Soseki (en 1916), et la version robot retrouvera des murs qu'il a bien connus puisque Natsume Soseki a étudié les lettres chinoises à l'université Nishogakusha en 1881. « Nous mettons en valeur l'enseignement de la langue japonaise. En recréant Soseki avec l'aide du professeur Ishiguro, nous voulons susciter l'appétit des étudiants pour la littérature et la lecture. » Un projet pédagogique discutable, mais novateur, c'est sûr.

 

La nouvelle voix de ce Soseki robot sera celle de son petit-fils, Fusanosuke Natsume, critique de manga. Pour modéliser le visage de l'écrivain, son masque mortuaire sera utilisé, conservé par le quotidien Asahi Shimbun, son employeur pendant de nombreuses années : Soseki avait publié dans le journal, en épisodes, Kokoro, qui deviendra ensuite Le pauvre cœur des hommes.

 

« J'intégrerai différents éléments connus sur Soseki dans l'androïde, et je ferai en sorte que sa personnalité soit la plus proche possible de la sienne », a expliqué le professeur Ishiguro. Pas trop quand même, si possible : « Soseki était connu pour son mauvais caractère, et il n'y a aucune photo de lui sur laquelle il sourit », a rappelé son petit-fils. « J'espère que sa version robotique pourra sourire. »

 

Outre les différentes lectures données par le robot Soseki, il interviendra en octobre 2017 lors de l'anniversaire officiel de l'université.

 

Symbole de la modernisation du Japon à travers l'Ére Meiji, Natsume Soseki est l'auteur, notamment, de Je suis un chat (1905), Botchan (1906) ou encore les Petits contes de printemps (1909).

 

Comme indiqué ci-dessus, Natsume Soseki n'est pas le premier écrivain à devenir un androïde : Philip K. Dick l'est depuis un moment, avec des résultats parfois... étranges.

 

 

via The Japan TimesYomiuri Shimbun


Pour approfondir

Editeur : Picquier
Genre : litterature...
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782877306430

Petits contes de printemps

de Soseki Natsume (Auteur)

Sôseki écrivit pour un journal le feuilleton de ses petits contes de printemps en 1909.

J'achète ce livre grand format à 5.60 €