Un robot poète de 200.000 $ écrit à sa dulcinée

Clément Solym - 25.04.2008

Lecture numérique - Acteurs numériques - robot - Japon - poète


Le plus vieux robot du Japon vient tout juste d'être réveillé de son sommeil au musée municipal des sciences d'Osaka. Après 80 ans de repos, l'androïde a souri et fait quelques clins d'oeil au public réuni et rédigé... un poème pour sa bien-aimée.

Haut de douze mètres environ, GakuTenSoku s'est débarrassé des tubes de caoutchouc qui le composaient auparavant, ainsi que Makoto Nishimura l'avait construit. Il penche la tête, sourit, et se trouve contrôlé par ordinateur.


Avec une sorte de calame (ou de flèche ?), il peut même simuler un processus d'écriture. Vous retrouverez tout un tas de photos et de vidéos sur cette page traduite du japonais.


GakuTenSoku reste tout un même un écrivain public aux tarifs exorbitants puisqu'il coûte près de 125.000 €. Avis aux poètes en manque d'inspiration...

Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.