Un robot poète de 200.000 $ écrit à sa dulcinée

Clément Solym - 25.04.2008

Lecture numérique - Acteurs numériques - robot - Japon - poète


Le plus vieux robot du Japon vient tout juste d'être réveillé de son sommeil au musée municipal des sciences d'Osaka. Après 80 ans de repos, l'androïde a souri et fait quelques clins d'oeil au public réuni et rédigé... un poème pour sa bien-aimée.

Haut de douze mètres environ, GakuTenSoku s'est débarrassé des tubes de caoutchouc qui le composaient auparavant, ainsi que Makoto Nishimura l'avait construit. Il penche la tête, sourit, et se trouve contrôlé par ordinateur.


Avec une sorte de calame (ou de flèche ?), il peut même simuler un processus d'écriture. Vous retrouverez tout un tas de photos et de vidéos sur cette page traduite du japonais.


GakuTenSoku reste tout un même un écrivain public aux tarifs exorbitants puisqu'il coûte près de 125.000 €. Avis aux poètes en manque d'inspiration...