medias

Une pétition demande le décryptage de l'eee tablet d'Asus

Clément Solym - 06.01.2012

Lecture numérique - Tablettes - Asus - eee Tablet - bootloader


La tablette eee d'Asus a été un véritable succès dès sa sortie. À tel point que ses concepteurs prévoient entre 3 et 6 millions de ventes pour l'année à venir. Mais un problème subsiste, une pétition tourne actuellement sur le Net pour libéraliser l'utilisation de la tablette, et notamment permettre l'installation d'autres systèmes d'exploitation que ceux originalement prévus.

 

Cette pétition est rédigée par une bande de geeks insatisfaits des possibilités actuelles d'utilisation de la tablette. Elle fonctionne aujourd'hui sous le système d'exploitation Android 3.2 Honeycomb (rayon de miel pour les non-anglicistes), évolutif vers Android 4.0 Ice Cream Sandwich (Sandwich à la crème glacée).

 

Bref, de bonnes capacités en soi, mais qui ne satisfont pas les volontés créatrices et libertaires de ces férus de nouvelles technologies. Ils s'en remettent donc à la pétition comme moyen de pression face aux grands groupes qui refusent de décrypter leur matériel. On notera qu'HTC est également la cible d'une pétition pour des motifs similaires.

 

 

La pétition reprend les arguments souvent entendus en matière de contrôles des nouvelles technologies : « Nous considérons qu'il est dans notre droit de personnaliser nos appareils de quelque façon que ce soit : une fois achetés, ils sont notre propriété et il nous appartient de les modifier. »

 

Mais ces geeks-là ont tout compris, ils jouent aussi la carte commerciale : « l'incapacité de la tablette actuelle à accepter des logiciels personnalisés a déjà dissuadé certains de l'acheter, et d'autres ont même envisagé de retourner des appareils récemment acquis. »

 

Asus n'a pas encore commenté la pétition, mais, devant le succès de la tablette et les perspectives de ventes toujours plus optimistes, l'entreprise taïwanaise aurait grand intérêt économique à accorder à ces quelques technophiles le décryptage de la tablette. Comme bonne résolution pour la nouvelle année.