Une semaine chez Numerama : antivirus, HTML5 et Pong

Numerama - 28.04.2013

Lecture numérique - Usages - high-tech - revue de presse - vidéo en ligne


Accueillie par ActuaLitté, la revue de presse de Numerama vous propose de passer en revue les informations incontournables de la semaine. Au menu du jour vous retrouverez une partie de Pong, un logiciel anti-piratage, une décision de piratage favorable aux sites de streaming illégaux, un rapprochement entre le HTML5 et les DRM et un pas supplémentaire vers le vote électronique.

 

 

Lundi :

Pourquoi jouer sur un banal téléviseur lorsqu'on a la possibilité de faire une partie sur une façade d'immeuble ? À Philadelphie, un professeur d'informatique a pu exceptionnellement utiliser le mur de lumières LED pour jouer à Pong. Haut de 29 étages, le bâtiment est ainsi devenu le temps d'un soir un immense écran de jeu. Une performance inutile, donc indispensable !

 

 

Mardi :

Spécialisé dans la sécurité informatique, le groupe McAfee a obtenu un brevet sur un logiciel anti-piratage. Celui-ci avertit l'internaute lorsqu'il s'apprête à télécharger illégalement un fichier protégé par le droit d'auteur. En cas de détection, l'application proposerait à l'usager des solutions alternatives afin de l'inciter à profiter légalement de l'œuvre en question.

 

 

 

 

Mercredi :

Un internaute affichant un film en intégralité sur son site web, via le code d'intégration de la plateforme où celui-ci est hébergé, se trouve-t-il dans l'illégalité ? Non, répond la justice belge. Il n'est pas possible de sanctionner un internaute qui n'a fait que reprendre le code d'intégration d'un contenu, quand bien même celui-ci a été piraté et mis en ligne par des tiers, sans l'autorisation des ayants droit.

 

 

Jeudi :

En charge de la conception du HTML5, l'organisme de normalisation W3C travaille aussi sur des extensions pour médias chiffrés. Derrière ce mystérieux projet se cache en réalité l'arrivée des verrous numériques (DRM) dans un standard du web. L'existence de ces travaux scandalise de nombreuses organisations et associations, qui appellent le père du web à s'y opposer.

 

 

Vendredi :

Suite à la révision constitutionnelle de 2008, des initiatives référendaires pourront être organisées en France. Afin de pouvoir donner la possibilité à chacun de s'exprimer, le gouvernement a soutenu le déploiement de points d'accès à Internet, au moins dans la commune la plus peuplée de chaque canton et dans les consulats. Mais l'initiative comprend des risques.