Une semaine chez Numerama : revue de presse, volume 11

Clément Solym - 08.09.2012

Lecture numérique - Acteurs numériques - revue de presse - Numerama - technologie


Mieux que le Messie, la revue de presse de Numerama n'apporte pas La Bonne Nouvelle, mais Les Bonnes Infos de la semaine. Le meilleur des news sur les technologies de l'information, à retrouver chaque samedi, sur ActuaLitté. Et juste avant de passer à table, voilà de quoi vous pourlécher les babines. Bon appétit.

 

 

Lundi :

L'école républicaine ne doit pas faire l'impasse sur le numérique. C'est le message qu'a tenu à faire passer Vincent Peillon, en souhaitant la création d'un service public numérique pour l'éducation. Et le ministre a dégagé plusieurs pistes : dématérialisation des supports pédagogiques, apprentissage à distance, soutien scolaire en ligne, formation des professeurs... une première étape, avant une révolution de l'enseignement.

 

 

Mardi :

Faut-il que Google nous demande notre autorisation pour photographier notre jardin ? C'est la question posée en filigrane par un député, qui s'inquiète de la qualité croissante des clichés visibles dans Google Maps. Tout comme avec le service Google Street View, le parlementaire évoque le principe d'un mécanisme basé sur l'opt-out. Mais sa mise en œuvre paraît très, très compliquée.

 

 

 

 

Mercredi :

C'est ce jour qu'a choisi l'Hadopi pour tenir un point de presse dans lequel elle a présenté le bilan chiffré de la riposte graduée, deux ans après sa mise en place. À cette occasion, on a appris que seuls 14 dossiers ont été transmis effectivement au parquet. Mais qu'est-ce que cela représente exactement dans l'océan des abonnés à Internet en France ? Pas grand-chose, à dire vrai !

 

 

 

Jeudi :

Longtemps accusé de passivité, le téléspectateur s'anime grâce à Internet. C'est ce que constate une étude conduite dans différents pays. Celle-ci montre que pour 62 % des spectateurs, la TV se vit avec Internet. Tout en suivant un programme télévisé, les internautes discutent sur Internet, commentent, critiquent, se moquent et enrichissent en s'engageant comme jamais sur les réseaux sociaux.

 

 

 

Vendredi :

A-t-on le droit de hacker une console de jeux vidéo ? C'est à cette question que la Cour de justice de l'Union européenne aura à répondre, suite à sa saisine par la justice italienne. Il s'agit de déterminer s'il faut interdire la vente des modchips et des linkers qui permettent de pirater des jeux vidéo, même lorsqu'ils autorisent aussi les clients d'utiliser leur console autrement que l'usage prévu par le constructeur.