Une semaine chez Numerama : revue de presse volume 14

Clément Solym - 29.09.2012

Lecture numérique - Usages - revue de presse - Numerama - NTIC


L'Aurore a depuis longtemps recouvert de ses doigts de roses les étendues numériques du net, et voilà qu'avec elle, arrive la petite gourmandise du samedi matin. C'est la revue de presse de Numerama, en chassé-croisé avec celle de ActuaLitté. un échange de bons procédés, pour conserver le meilleur de l'information...

 

 

 

 

 

 

Lundi :

L'affaire a fait grand bruit en début de semaine : Facebook aurait par erreur publié les messages privés de ses membres. Sauf que la réalité du bug est très contestée. Il s'agirait plutôt d'une incompréhension des réglages du site en vigueur avant 2010. Cela n'a toutefois pas empêché la CNIL et le gouvernement d'intervenir, signe que Facebook est non seulement un site important mais qu'il suscite une vraie fascination.

 

 

Mardi :

Pas besoin d'écrire un très long programme pour détruire des données. Une simple ligne de code HTML suffit parfois. C'est ce qui a été découvert cette semaine. Plusieurs smartphones propulsés par Android, notamment des mobiles vendus par Samsung, peuvent être effacés à distance grâce à une méthode très simple. Heureusement, il est possible de contrer cette instruction.

 

 

Mercredi :

Avec la génération de la 3G et l'émergence de la 4G, l'accès mobile en 2G se raréfie. Les fréquences réservées à cet effet se révèlent donc disponibles pour d'autres tâches. Le régulateur des télécommunications le sait et planche sur leur éventuel recyclage pour soutenir la 4G. Mais tous les opérateurs n'y sont pas favorables. C'est le cas d'Orange et SFR, qui s'expliquent.

 

 

 

Jeudi :

Quel rôle joue Internet vis-à-vis des langues ? Pousse-t-il à l'uniformisation, en marginalisant les dialectes les moins usités au profit de quelques idiomes de premier plan ? Ou au contraire offre-t-il une opportunité exceptionnelle de préserver le patrimoine linguistique de l'humanité ? Visiblement, Internet a un rôle ambivalent et joue justement sur ces deux tableaux.

 

 

Vendredi :

Avec AdSense, Google punit d'abord et écoute après. Soucieuse de ne pas mêler sa régie publicitaire à des activités illicites, la firme de Mountain View a établi des règles très précises. Le problème, c'est que les robots chargés de les faire respecter ne saisissent pas certaines subtilités. C'est ce qui est arrivé à un auteur américain, qui a publié son ouvrage sur The Pirate Bay.

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.