Une semaine chez Numerama : revue de presse volume 25

Clément Solym - 05.01.2013

Lecture numérique - Usages - Numerama - revue de presse - high tech


Alors que l'année 2013 commence, Numerama et ActuaLitté sont sur le pont chaque samedi pour vous proposer un résumé des meilleures informations de la semaine passée. Les années passent, la formule reste : l'univers du livre s'invite sur Numerama, le monde du high-tech rend visite à ActuaLitté.

 

Lundi :

 

Alors que 2012 s'achève, une rétrospective de l'année écoulée s'est efforcée de résumer les pires dérives du droit d'auteur, que les membres du collectif SavoirCom1 baptisent "Copyright Madness". Cette compilation, tantôt surprenante, drôle ou effarante permet de mettre en lumière les errements permis par le régime actuel de la protection des droits de propriété intellectuelle dans le monde.

 

Mardi :

 

 

Comme tous les ans, le 1er janvier est célébré par les partisans du domaine public. En effet, c'est à cette date que la libération des droits d'exploitation des oeuvres des auteurs décédés il y a de très nombreuses décennies survient. Cette année, le domaine public a donc accueilli plusieurs personnalités, dont le peintre américain Grant Wood, l'écrivain autrichien Stefan Zweig et l'historien Charles Seignobos.

 

 

Mercredi :

 

Dix ans après son arrivée sur la toile, The Pirate Bay n'a rien perdu de son goût de la provocation. Malgré la condamnation de ses fondateurs au pénal et les tentatives de filtrage dont il fait l'objet, le portail de liens BitTorrent continue de jouir d'une forte popularité et reste très fréquenté par les internautes. Et à l'occasion de ses dix ans d'existence, le site veut organiser une fête à Stockholm.

 

Jeudi :

 

Profondément choqués par la tuerie de l'école primaire Sandy Hook, les États-Unis s'interrogent sur la marche à suivre : contrôler les armes ? Armer les professeurs ? En attendant, certains cherchent à évacuer le drame par toutes sortes d'exutoires. Une initiative en particulier a été remarquée, puisqu'elle consiste à collecter tous les médias violents (jeux vidéo, films, séries TV...) pour les brûler.

 

Vendredi :

 

La carte d'identité électronique est dans l'impasse. Depuis la censure par le Conseil constitutionnel d'une partie de la loi relative à la protection de l'identité, l'exécutif hésite à poursuivre plus avant. Notant que ce nouveau document n'offrirait pas toutes les garanties en matière de lutte contre la fraude, Manuel Valls a expliqué qu'une mission va justement devoir identifier les besoins en matière.

 

À la semaine prochaine !




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.