Une traduction simultanée immédiate, bientôt pour Google Translate

Clément Solym - 12.01.2015

Lecture numérique - Applications - Google Translate - traduction simultanée - application traduire


L'application particulièrement commode Google Translate va connaître une importante mise à jour. Le service en ligne qui dispose de 90 langues supportées permettra bientôt de détecter en temps réel une langue parlée et en proposer la traduction immédiatement.

 

 

 

Cette mise à jour emboîte le pas au mouvement initié par Microsoft, avec Skype : le mois dernier, le service d'appel vidéo s'est engagé dans une solution permettant aux locuteurs anglais et espagnols de mieux se comprendre. Un outil de traduction simultanée est intégré au logiciel, qui ne manque pas d'apporter un fameux soulagement.

 

Pour Google Translate, qui a toujours la mauvaise réputation de commettre des erreurs, le service va disposer de sa propre solution qui découlerait de l'achat récent de l'application Wordlens. Désormais, il offrira une reconnaissance de la langue, et sa transformation en texte écrit, traduit. 

 

Selon les données livrées par la société, plus de 100 millions de téléchargements ont été effectués sur des appareils Android. Avec 500 millions d'utilisateurs actifs de l'application, cette dernière est plus que populaire. Il reste encore à nourrir le corpus de données linguistiques pour chacune des langues, afin de disposer de meilleurs rendus encore. 

 

Hughes Macduff, directeur de l'ingénierie Google Translate, rappelle tout de même que d'importantes questions se posent autour de la sécurité biométrique, notamment dans le cas de reconnaissance vocale et de changements de mots de passe. En effet, quand une conversation doit être traduite, elle passe nécessairement par l'enregistrement sur un serveur, et le stockage de ces échanges pose forcément des questions. Google propose déjà, par son application, d'enregistrer des traductions, pour y accéder depuis plusieurs appareils distincts. 

 

Une certaine prudence doit s'exercer – pour la protection des clients... (via New York Times)