Utiliser son Kindle pour visionner des films, si, si...

Clément Solym - 11.07.2011

Lecture numérique - Acteurs numériques - kindle - lecture - film


En attendant que les tablettes d'Amazon n'envahissent le marché, que l'iPad 14 ne soit annoncé, que les concurrents se soient mis en ordre de marche, une question essentielle - existentielle ! - se pose : comment lire mes vidéos préférées sur un lecteur ebook ?

Réponse facile : on ne peut pas.

Réponse plus amusante : en fait, si...

Si votre coeur balance entre Kindle et iPad, les deux appareils numériques chauds du moment, il manquait encore au premier une solution pour lire des vidéos. Sauf que des contraintes techniques s'interposent entre cette soif de films ou de séries et vous. Notamment, à cause de l'impossible rafraîchissement suffisant de l'écran, de son côté noir et blanc, et ainsi de suite.


C'est là qu'interviennent les grands malades, et plus particulièrement, le développeur Mark Longstaff-Tyrrell, qui s'est penché sur une solution logicielle pour contourner ces obstacles, à première vue infranchissables.

Son idée est de dire qu'il n'est pas nécessaire de disposer de 24 images par secondes, pour comprendre le déroulé d'une action. En fait, il suffirait même de saisir avec une image ou deux, la séquence forte de toute scène, pour arriver à livrer un compte-rendu précis et nécessaire de l'action.

En associant les images des actions importantes à des sous-titres, on obtient un ensemble assez cohérent pour suivre un film.


Mark a ainsi automatisé le procédé, en piochant quelques scènes, qu'il extrait au format HTML. Par la suite, il convertit le fichier en PDF, le charge dans son Kindle, et peut dès lors lire un film... Pas vraiment idéal, mais rudement bien pensé. Il a surtout ajouté des commandes permettant de 'lire' le film, et de se déplacer d'image en image. Ce qui ne fait pas tout à fait du Kindle un outil en mesure de visionner un film, mais on s'en rapproche.

Chaque épisode de ces créations pèse par ailleurs 20 Mo, et peut être envoyé par email.

Restent alors à améliorer le choix des scènes et par la suite, l'ajout de sons pour se rapprocher plus encore de ce qu'il est possible de rêver.

Tous les détails de l'opération sont sur Frisnit et un déroulé est même disponible sur cette page, à télécharger pour expérimenter. (PDF)

via GigaOm et Geek



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.