Vision et Shine deux eReaders Tolino, venus d'outre-Rhin

Clément Solym - 16.10.2015

Lecture numérique - Lecteur eBook - Tolino lecture - consortium allemand - lecture numérique


En moins de trois années d’existence, le consortium numérique Tolino a conquis l’Allemagne puis franchi le Rhin mieux qu’un succès de librairie. Cet écosystème de lecture ouvert, reposant sur des lecteurs ebook, une librairie en ligne et intégrée et une multitude de partenaires (libraires, opérateurs télécom, club de lecture, etc.) fait des merveilles. Son expansion européenne ne s’arrêtera pas en si bon chemin, et pour s’en assurer, deux nouvelles machines sont présentées. 

 

Le Tolino se tient dans une main, le sandwich dans l'autre

 

 

Les nouveaux eReaders de Tolino Vision 3 HD et Tolino Shine 2 HD disposent d’un écran HD, avec une résolution de 300 ppi, toujours 16 niveaux de gris, mais un look revisité, avec une approche revendiquée comme plus moderne. Le modèle 3HD est waterproof, pour peu que cette option ait le moindre intérêt, et mise surtout sur une recherche.

 

Pour le reste, un processeur cadencé à 1 GHz, version Freescale i.MX 6 pour la flambe, avec une capacité de stockage de 2000 ebooks. Rien de bien neuf, pour simplifier.

 

Le Tolino 2 HD offre les mêmes caractéristiques techniques, mais se présente comme une machine pour les néophytes de la lecture numérique. Certes, les composants matériels ont été repensés pour améliorer l’ensemble, mais il n’en demeure pas moins un appareil d’entrée de gamme, avec un rétroéclairage intégré. 

 

On retrouve la gamme Tolino dans 1600 des 6000 librairies d’Allemagne, ainsi qu’en Autriche, Suisse, Italie, Belgique et Pays-Bas. Et les nouveaux appareils seront disponibles également chez les partenaires.

 

Qu’en penser ? Concrètement, que le prix fera toute la différence, et qu’Amazon ne manquerait pas de s’aligner, s’il considère qu’il y a danger, voire de casser les tarifs de son Kindle, pour maintenir la distance. Sauf qu’en Allemagne, Tolino serait passé l’an dernier devant le marchand de Seattle, et qu’à ce titre, Jeff Bezos a du souci à se faire. 

 

D’autant plus que Tolino s’est inspiré des recettes à succès de Kindle, en portant l’accent sur les offres traditionnelles, de même que sur l’autopublication. À une nuance près : Tolino regroupe des acteurs de la chaîne du livre allemande, et des librairies physiques. Ce qui permet facilement de placer des ouvrages autopubliés en librairie, et ce qu’Amazon risque de ne pas faire avant des lustres...