Websérie Copy-me : expliquer la copie numérique et le droit d'auteur

Nicolas Gary - 20.04.2014

Lecture numérique - Usages - copie numérique - modèle économique - websérie pédagogigique


Quand on profite de la page d'accueil du site de partage, The Pirate Bay, et de son outil de publicité, The Promo Bay, l'impact est souvent très rapide pour les créateurs. En l'occurrence, il s'agit ici d'un projet proposé sur Indie Go-Go, pour la création d'une websérie sur la copie de fichiers. Et son nom est très explicite : Copy-me, Webseries About Copying. 

 

 

 

Le projet est de « démystifier les légendes autour de la copie. Proposer un changement de perspectives dans notre façon de traiter le droit d'auteur, internet, la créativité, et vous, en tant qu'artiste », expliquent les créateurs du projet. Avec une approche radicale : « Copier, ce n'est pas ce que vous pensez. » Et pour les quatre personnes qui sont derrière le projet, Liviu Barbulescu, Ioana Pelehatai, Stefan Teodorescu, et Alex Lungu, ce n'est pas une simple phrase lancée en l'air.

 

« La copie est enracinée dans notre essence même », assurent-ils, attendu que nous passons notre temps à copier, les mots, les styles vestimentaires, les expressions, les mouvements de danse, ect. « La copie est notre manière de partager et de créer. Mais les copies n'ont pas de valeur monétaire en soi. Vous pouvez réaliser une infinité de copies d'un fichier : cela ne fait pas de vous l'auteur de l'oeuvre, pas plus que ce n'est du vol. C'est pour cela que l'on appelle cela copier. » Laissons aux ayants droit et aux majors le soin de digérer l'information, et poursuivons.

 

 

 

Le projet de Copy-me est de réaliser, à la manière d'une infographie, une série d'animation qui parle de la relation à la copie, sur huit épisodes, chacun abordant différentes thématiques, comme le droit d'auteur, le domaine public, les artistes, la monétisation, les copies numériques, et d'autres choses. Une seule promesse : « Tout sera concis, bref, informatif et accessible à tous. » 

 

 

 

 

Deux premiers épisodes seront mis en ligne, à 25 jours d'intervalle, soit la moitié, puis la fin de la campagne de financement. Les six autres suivront à raison d'un par mois. L'ensemble du projet éditorial de ces vidéos sera diffusé sous licence CC BY, autorisant donc le partage, la rediffusion, les remixages, les modifications, et la commercialisation, si cela vous chante. Seule obligation, créditer l'équipe qui en est à l'origine. 

 

Plus d'informations sur la page d'Indie GoGo.