Yindo, l'expérience de streaming néerlandaise, fait son bilan

Clément Solym - 19.12.2012

Lecture numérique - Usages - Pays-Bas - lecture en streaming - forfait mensuel


Entre les mois de mai et août 2012 a été lancée une expérimentation néerlandaise, Yindo, qui vient de livrer ses premiers résultats. Le modèle de cet ebookstore est simple : une facturation mensuelle fixe et la possibilité de lire tout ce que l'on peut, durant le mois. 

 

Ce sont 40 éditeurs néerlandais qui se sont lancés dans l'expérimentation, avec un sentiment terrible de déception, pour les créateurs. Seuls 36 ouvrages ont été lus en intégralité sur la base de ce modèle, avec un catalogue de 2000 titres disponibles. 

 

 

 

 

En tout, 94 abonnements ont été activés durant l'été, mais seuls 61 d'entre eux ont été utilisés activement. Sur les 345 titres sollicités, 94 ont été ouverts, et seuls 61 d'entre eux ont été assez parcourus, pour considérer que le livre a été réellement lu. 

 

Bob Duuren, à l'initiative de ce projet, déplore que le manque d'intérêt actuel pour les livres numériques, sous la forme d'un contrat d'abonnement, soit responsable de ces mauvais résultats. En outre, l'absence d'application disponible, pour favoriser l'utilisation des tablettes et smartphones, de même que les quelques rares abonnements gratuits offerts, n'ont pas facilité la découverte.

 

La suite de cette phase pilote n'a pas encore été définie. Cependant, au 1er janvier, une présentation au conseil d'administration sera effectuée. Le modèle de lecture en streaming ne convient pas non plus à tous les navigateurs : ainsi, sur un Mac équipé de Chrome, le résultat était passablement catastrophique, avons-nous pu constater. 

 

Mais Duuren ne désespère pas : selon lui, ce modèle est intéressant, en ce qu'il propose un canal de revenus complémentaires pour les éditeurs, mais sûrement pas un outil de monétisation unique.

 

En outre, l'expérimentation, prenant en compte les abonnements gracieux, ne présente pas tous les résultats escomptés, puisque toutes les personnes n'ont pas utilisé réellement cet outil, comme le ferait un consommateur décidé à payer pour lire. (via eReaders.nl)