99 mots et expressions à foutre à la poubelle, Jean-Loup Chiflet

Clément Solym - 25.02.2010

Livre - mots - expressions - foutre


L’auteur le confesse : il est « plutôt Minitel qu’informatique ». Pis, il revendique cette dangereuse déviance sans hésiter à invoquer un obscur « privilège de l’âge ». S’agit-il encore d’un écrivain aigri, incapable de s’adapter au monde moderne ? Un sclérosé du français, que le passage au XXIe siècle a fait « péter une dendrite » ?

Sans doute, car, si on ne voit jamais un jeune critiquer les expressions des vieux, pourquoi diable les vieux se refusent-ils à respecter les expressions des jeunes ! La guerre des générations n’est pas loin. Bas les pattes Monsieur Chiflet, laissez-nous mal parler en paix, « aller dans le mur », sans chercher à nous « formater », ou considérer qu’un « individu » du « ghetto » est « énorme » quand il « disjoncte » dans son « microcosme » et qu’il crée « le buzz ». « C’est clair » ?

En fait, pas si clair que ça. D’abord parce que Jean-Loup Chiflet, fou de littérature, auteur d’une cinquantaine d’ouvrages et éditeur, ne se contente pas de prôner la disparition de 99 mots et expressions actuels. Il critique d’abord et surtout les évolutions (ou régressions) sociétales qui conduisent à poser des transgressions de la langue en institutions. Pas sectaire, il dit aussi sa joie de voir disparus des mots de sa jeunesse (« automobilable »…). Loin d’être l’oeuvre d’un réactionnaire de la langue française, son dernier livre se révèle, page après page, terriblement lucide et iconoclaste.

Barbarismes, pléonasmes, néologismes, expressions vidées de leur sens originel, tous y passent sous une plume érudite et jubilatoire. Chiflet ne recule devant rien, même pas à citer Orwell, qui écrivait dans 1984 : « L’introduction de mots nouveaux ou la suppression de mots anciens dans le langage sont un puissant moyen de manipulation des esprits ».

Si la forme donne le sentiment d’une compilation de 99 essais, ce livre est en réalité un manifeste, en une seule pièce, pour le retour à une société fondée sur l’humain et le temps qui passe. Attention, l’auteur n’est pas toujours de bonne foi. Mais c’est pour la bonne cause. Comme lorsqu’il critique, par exemple, l’usage incessant du mot « bisou » à la fin des SMS, au lieu d’un « je t’embrasse » ou d’un « tendre baiser ».

Poutous à tous.

Retrouvez 99 mots et expressions à foutre à la poubelle de Jean-loup Chiflet



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.