A l'orée du verger : l'homme aux arbres

Cécile Pellerin - 01.07.2016

Livre - Littérature anglaise - Conquête de l'Amérique - arbre


Avec Tracy Chevalier, le lecteur sait d'avance qu'il va pouvoir échapper, le temps d'une histoire, à l'ordinaire de son quotidien, rompre avec ses mornes habitudes et se griser d'évasion et d'aventure lointaines sans nécessiter rien d'autre à ce moment-là.

 

Avec simplicité et sensibilité,  le dernier  roman de Tracy Chevalier accapare notre curiosité, apaise toute mauvaise humeur passagère, éloigne préoccupation ou lassitude, enthousiasme si vite, qu'il faut alors se garder de toute précipitation et le savourer lentement, autant que possible.

 

Quelle que soit la durée de lecture, le moment sera agréable, intensément romanesque et dépaysant, capable d'immerger celui qui lit au cœur d'un passé historique passionnant, expressif et pittoresque et de créer une proximité immédiate avec les personnages, un vif attachement. Un lien ardent libéré à regret lorsque le roman s'achève.

 

 

Avec une belle fluidité, une légèreté agréable, une diversité de tons,  l'histoire, polyphonique au départ, épistolaire çà-et-là, extrêmement limpide malgré une construction particulière, s'écoule avec une grâce naturelle, proche des paysages et des personnages qu'elle met en scène, authentique et éclatante. Pleine de charme.

 

"Le Black Swamp était une terre capricieuse : trop mouillée, ou trop sèche, trop pourrie, ou trop morte. Trop imprévisible pour garantir un rendement sûr".

 

En 1838, James et Sadie Goodenough s'installent dans l'Ohio, dans le Black Swamp et s'efforcent, malgré des terres hostiles et marécageuses, de cultiver des pommiers. Eprouvée par la fièvre des marais, un climat rude, la faim,  une mère alcoolique, la fratrie résiste, soudée jusqu'au départ brutal de Robert, l'un des fils.

 

"La Californie est l'endroit où vont les gens quand ils veulent repartirde zéro".

 

Quelques années plus tard, Robert, installé en Californie et animé par la même passion que son père pour les arbres, collecte des espèces dans l'Ouest américain destinées à l'exportation, se forme auprès d'un botaniste, mais sans jamais pouvoir oublier sa sœur Martha, restée dans l'Ohio.

 

"Tu peux choisir d'être différent de ton passé."

 

Le récit épique d'un pionnier, d'une émancipation, d'une passion pour la culture des pommiers et du commerce de pins millénaires, de voyages à travers les Etats-Unis et jusqu'en Europe, du développement des communautés religieuses, des chercheurs d'or…  Toute l'ambiance de la conquête de l'Ouest et de l'installation des colons entre le Mississipi et l'océan pacifique, décrite avec douceur et humanité, une grande poésie, même dans les moments violents et intégrée à des paysages fascinants.

 

Le ravissement  est agréable, le mystère et les lourds secrets que portent en eux les personnages accélèrent le rythme déjà soutenu et la conviction que tout se terminera bien, malgré les tourments, les silences,  les hésitations ou les résignations intensifie le plaisir. 


Pour approfondir

Editeur : Table Ronde
Genre : littÉrature...
Total pages : 340
Traducteur : anouk neuhoff
ISBN : 9782710377634

À l'orée du verger

de Tracy Chevalier

En 1838, dans l'Ohio, les fièvres ne font pas de cadeau. À chaque début d'hiver, James Goodenough creuse de petites tombes en prévision des mauvais jours. Et à chaque fin d'hiver, une nouvelle croix vient orner le bout de verger qui fait péniblement vivre cette famille de cultivateurs de pommes originaires du Connecticut. Mais la fièvre n'est pas le seul fléau qui menace les Goodenough : l'alcool a fait sombrer Sadie, la mère, qui parle à ses enfants disparus quand elle ne tape pas sur ceux qui restent ; les caprices du temps condamnent régulièrement les récoltes de James, et les rumeurs dont bruisse le village de Black Swamp pointent du doigt cette famille d'étrangers. Heureusement, la visite de John Chapman, figure majeure de l'introduction des pommiers dans l'Ohio, la saveur d'une pomme mûre à point et la solidarité qui peut unir deux enfants partageant le même sort éclairent parfois l'existence de Martha et Robert Goodenough. Des années et un drame plus tard, frère et sour sont séparés. Robert a quitté l'Ohio pour tenter sa chance dans l'Ouest. Il sera garçon de ferme, mineur, orpailleur, puis il renouera avec l'amour des arbres que son père lui a donné en héritage. Au fin fond de la Californie, auprès d'un exportateur anglais fantasque, Robert participe à une activité commerciale qui prendra bientôt son essor : il prélève des pousses de séquoias géants pour les envoyer aux amateurs du Vieux Monde. Auprès de Molly, cuisinière le jour, fille de joie la nuit, il réapprend le langage de la tendresse. De son côté, pendant toutes ces années, Martha n'a eu qu'un rêve : quitter sa prison mentale de Black Swamp et traverser les États-Unis à la recherche de son frère. Avec la précision et le sens du romanesque qui ont fait sa marque de fabrique, Tracy Chevalier plonge les mains dans l'histoire des pionniers et dans celle, méconnue, des arbres : de la culture des pommiers au commerce des arbres millénaires de la Californie. Mêlant personnages historiques et fictionnels, À l'orée du verger rend hommage à ces hommes et ces femmes qui ont construit les États-Unis.

J'achète ce livre grand format à 22.50 €

J'achète ce livre numérique à 15.99 €