Album tempétueux : Mon imagier après la tempête

Charlotte Mada - 14.11.2014

Livre - imagier - humour - avant/après


Que deviennent du pain, une pomme, un fromage, une purée d'épinards après la cantine ? Des miettes, un trognon, une croûte, une purée d'épinards (vous connaissez beaucoup d'enfants qui aiment les épinards, vous ?), bien sûr. Et un coq, un chien, un crocodile, une souris et une poule après quatre bouchées ? Des plumes et un gourmand, évidemment. Ou une badade, une domade, une carode, une bobe de derre, un cidron après le rhume ? Une banane, une tomate, une carotte, une pomme de terre, un citron, vous l'aurez compris.

 

Mon imagier après la tempête est bien loin de l'imagier un peu ennuyeux que nous nous sentons tous obligés de lire à nos chères petites têtes blondes pour leur apprendre du vocabulaire. Certes, les mots et leur illustration sont toujours là, mais sur la page d'à côté la même « scène » est représentée après un événement particulier : une tempête pour l'univers de la plage, la naissance d'un second bébé pour une famille, un plongeon pour de pauvres animaux marins… Et c'est toujours très drôle et décalé.

 

Eric Veillé nous offre un imagier qui apprend du vocabulaire aux petits, les sensibilise à la notion d'avant/après, leur montre les conséquences de certains événements (gare au trop-plein de chips !), les initie à l'humour, et surtout fait beaucoup rire les parents.

 

Enfin un imagier qui plaira autant aux enfants qu'à leurs parents.