Amour et confusions de Nathalie Cougny : le désir n’est-il pas révolutionnaire ?

Laurence Biava - 15.06.2016

Livre - Amour et confusions Nathalie Cougny - femmes violences sexuelles - comportements violents agression


Après un événement qui a bouleversé sa vie, Aurore la narratrice nous propose, telle une confidence, le récit de ses relations amoureuses et érotiques. Mais quel est le véritable enjeu de ce parcours où l’âme et le corps se cherchent au-delà des émotions ? Elle nous entraîne, à travers des rencontres exceptionnelles et passionnantes, dans une liberté d’aimer singulière. Une succession d’expériences où la réalité est constamment modifiée et adaptée, d’abord à son insu, mais dans quel but ? Elle garde ce secret pendant vingt-huit ans, jusqu’au jour où….

 

 

 

Aurore nous raconte ses aventures sentimentalo-sexuelles. On pourrait croire à un remake des cinquante nuances de gris : un opus peu calibré, trop léger pour être pris au sérieux, et possédant une analyse des sentiments passée à la trappe. Pas du tout. Rien de tout cela. Les émotions, les ressentis sont exprimés avec une précision au scalpel, les personnages sont bien dépeints dans des situations souvent inattendues. C’est un récit d’une lucidité à toute épreuve. L’amour, le désir, le plaisir sont décrits et étudiés à la loupe, sans concession.

 

À travers ce vaste récit captivant donc, Nathalie Cougny s’interroge sur la notion de liberté qui est censée régner au sein d’un couple, sa constance, sa durée, dussent-elles être fugaces. D’aventure en aventure, de fusions en effusions, elle retrace le parcours de cette femme passionnée qui vit pleinement ses histoires et alterne entre joies instantanées au moment des rencontres et remises en cause quand l’écornent les ruptures. Chaque moment, du coup, semble capital, un coup de fil, une heure de rendez-vous, une attente qui se consume… Tout peut faire basculer l’héroïne, en équilibre permanent, dont l’une des ambitions est de se réaliser pleinement. Et de vivre de multiples expériences. Enfin, de trouver… l’Amour. 

 

C’est un livre témoin. Chaque chapitre dissèque un huis clos. Il y a elle et l’autre, dans un corps à corps surprenant, toujours sensuel. On aime cette femme voluptueuse qui parle de l’amour sans tabou. L’écriture très démonstrative y est pour beaucoup qui fait pourtant dans une sobriété certaine. Merci pour cette réussite audacieuse, bien rythmée, par le rapport que l’auteur installe entre la mort et la sexualité et qui plonge le récit, après sa moitié, dans une inquiétante mélancolie.

 

Des réflexions naissent alors, jusqu’à la fin, surprenante, qui tiennent le lecteur en haleine : oui, tout détail interroge, contredit les certitudes d’alors. Et de ces rencontres sensuelles racontées sans détour, de ces portraits « chauds » qui se savourent instantanément, des questionnements psychologiques fusent. Impossible de ne pas s’y lire, s’y voir. D’autant que, servi par une plume piquante et affûtée, le récit des situations pittoresques de l’amour, de la rencontre, et du couple, attrape le commun des mortels par le manche. La description des sentiments, les preuves données de l’affect sont si instantanées, si marquantes, si sensibles que chacun s’y retrouve et s’y remémore une partie de lui-même. 

 

Extrait :

Nous nous sommes redressés et nos bouches ont figé dans un baiser cet instant merveilleux qui nous dévoile au monde. Un instant-vérité qui nous resitue dans la réalité de ce que nous sommes, une réalité que l’on cache parfois toute sa vie pour se protéger. Puis il a prononcé ces quelques mots : « On aurait dû commencer par là » Je l’ai regardé dans un sourire de bienveillance, peut-on tout prévoir ? Il est monté dans sa voiture et je suis repartie chez moi, presque tremblante. Une demi-heure plus tard, je recevais un message sur mon portable : « Je suis toujours dans cette étreinte ». Moi aussi je suis restée longtemps dans ce bras après son départ, je n’arrivais pas à me détacher de ces instants bouleversants qui mettent à nu deux êtres dans un interstice unique de vie
.   

 


Nathalie Cougny nous tend un miroir. Cette auscultation tendre et grave qui en dit long sur nous – mêmes, pose un regard ironique sur les hommes et les femmes et n’épargne personne. Chacun tente de conquérir, d’allumer des mèches, de tromper, et ces histoires attachantes nous ressemblent. Ce qui sonne particulièrement juste, c’est l’évocation du manque de communication entre et avec les partenaires : ce sont les frustrations qui ressortent, l’impression d’avoir été parfois dupé (e) sur la marchandise, le sentiment que l’autre vous a tendu un piège. J’ai eu un plaisir fou à me laisser envahir par ses envolées fiévreuses. 

 

Car le désir n’est-il pas révolutionnaire ? Sans ces rencontres magiques et miraculeuses, où chacun se frotte à l’autre en se livrant avec ses servitudes, ses grandeurs, son passé, ses ratés, ses politiques du moment, ses fantasmes, il serait impossible de parvenir à vivre ensemble.

 

Nathalie Cougny est artiste peintre, auteure pour la jeunesse, poète et écrivain. Amour et confusions est son premier roman.


Pour approfondir

Editeur : Sudarenes
Genre : fiction (hors...
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782918413950

Amour et confusions

de Nathalie Cougny

A travers ce livre poignant, sensible et efficace, Nathalie Cougny donne la parole à dix femmes et définit les différentes formes de violences sexuelles : viol, inceste, pédophilie, excision. Les témoignages nous montrent l'engrenage de la violence et la reconstruction, quand elle est possible. Ce livre propose également une liste ciblée d'associations. Il aborde largement l'impact des violences sur les enfants et les adolescents, les troubles du comportement liés à la violence ou encore les cas de soumissions chimiques. Mais aussi, qui est le pédophile ? Pourquoi les femmes ne portent pas systématiquement plainte après un viol ? Comment réagit le cerveau face à la violence ? Que faut-il faire en cas d'agression sexuelle ? Quels sont vont droits ? Un livre pour comprendre, aider, sortir du silence.

J'achète ce livre grand format à 18 €