Arni Thorarinsson Le crime, histoire d'amour : la promesse

Cécile Pellerin - 12.02.2016

Livre - Islande - roman policier - histoire d'amour


Construit avec beaucoup de maîtrise, ce court roman noir se lit d'une traite. Saisi par la tension , très puissante dans la première partie du livre, exalté par les ellipses volontaires, un rythme vif et une tonalité presque lyrique, surpris par une image peu séduisante de l'Islande, plus proche de la banlieue sordide que des paysages sauvages et préservés, imprégné et décontenancé par les différents points de vue narratifs, bouleversé par la souffrance intime de chaque personnage, le lecteur est happé par cette histoire,  avec une force inattendue. Comme interpellé.

 

Au-delà de l'intrigue et d'un effet de surprise qui le captivent d'emblée, il est en effet, de manière plus surprenante encore et presque malgré lui, conduit  brusquement à explorer sa conscience, à l'instar des personnages, et à s'interroger (à échanger même, au-delà du livre) sur le drame familial que bâtit avec réalisme, Arni Thorarinsson.

 

Un psychologue en proie à des cauchemars, désabusé et seul. Une jeune fille, Frida, révoltée et paumée,  fragile et vulnérable, à l'aube de ses dix-huit ans. Une femme alcoolique et désespérée, vidée de toute dignité, perdue elle-même. Ces personnages composent une famille autrefois heureuse, anéantie brutalement par une révélation insoutenable dont Frida ignore tout.

 

Une destruction violente, un irrépressible sentiment de culpabilité  qui ont entraîné le chaos dans la vie de chacun, la séparation brutale. Sans explication, sans avoir accès à la vérité, Frida a tenu, sur un fil, sans estime,  juste avec la promesse que lui ont faite ses parents de lui révéler l'origine du gâchis, à ses dix-huit ans.

 

 

Le jour est arrivé et aucun des deux ne semble pouvoir tenir sa promesse…

 

Par une alternance des trois points de vue, tous liés intimement les uns aux autres, en correspondance très intime,  (où les mots de chaque fin de chapitre se répètent dans le début du suivant, comme pour atténuer la rupture, la rendre illégitime), l'histoire est un poignant récit d'amour, au-delà de l'horreur  et de la douleur qu'elle a fait naître ensuite, interroge aussi sur la nécessité de la vérité. "Le mensonge rend la vie supportable et, parfois, la vérité détruit tout."

 

Tragique, il laisse le lecteur démuni, en pleine désolation, impuissant, entre effroi et compassion, confronté à une société islandaise qui  semble avoir perdu tout crédit ; il est incapable même de ressentir le soleil et la douceur printanière de cette journée qui, tels une opposition féroce et cynique, imprègnent cette terrible histoire. Ecartelé entre les choix et les convictions des trois personnages, ses certitudes vacillent. Troublé pour longtemps.


Pour approfondir

Editeur : Metailie
Genre : litterature nordique
Total pages : 144
Traducteur :
ISBN : 9791022601719

Le crime. Histoire d'amour

de Arni Thorarinsson

Avant ils étaient heureux, une famille heureuse, et puis ils l'avaient appris et leur vie était devenue un enfer. Ils ont tout caché, surtout pour leur fille, mais se sont engagés à lui parler le jour de ses dix-huit ans. Tous les trois ils ont attendu ce jour et craint son arrivée. La mère veut, contre vents et marées, tenir sa promesse. Le père doute que la vérité les libère du cauchemar qu'est leur vie. La fille se révolte, essaie de survivre, de les tenir à l'écart, elle les hait autant qu'elle les aime. Elle vit loin d'eux, entourée d'amis bien intentionnés, qui l'aiment, eux. Le Crime est l'histoire inquiétante d'une journée fatale, dont le souvenir obsède longtemps le lecteur, épouvanté et désolé de ce grand gâchis que peut être toute vie. Arni Thorarinsson prouve, une fois encore, son immense talent.

J'achète ce livre grand format à 17 €

J'achète ce livre numérique à 7.49 €